Warren Buffett: comment il le fait

Table des matières

Développer

  • Buffett: une brève histoire
  • Philosophie de Buffett
  • Méthodologie de Buffett
  • 1. Performance de l’entreprise
  • 2. Dette de l’entreprise
  • 3. Marges bénéficiaires
  • 4. L’entreprise est-elle publique?
  • 5. Dépendance aux produits
  • 6. Est-ce bon marché?
  • La ligne de fond

Qui n’a jamais entendu parler de stratégie d’investissement de Warren Buffett ait atteint des proportions mythiques. Buffet suit plusieurs principes importants et une  philosophie d’investissement largement suivie dans le monde entier. Alors, quels sont les secrets de son succès? Lisez la suite pour en savoir plus sur la stratégie de Buffett et comment il a réussi à amasser une telle fortune grâce à ses investissements.

Points clés à retenir

  • Buffett suit l’école d’investissement de valeur de Benjamin Graham, qui recherche des titres dont les prix sont injustement bas en fonction de leur valeur intrinsèque.
  • Plutôt que de se concentrer sur les subtilités de l’offre et de la demande du marché boursier, Buffett regarde les entreprises dans leur ensemble.
  • Certains des facteurs que Buffett considère sont la performance de l’entreprise, la dette de l’entreprise et les marges bénéficiaires.
  • D’autres considérations pour les investisseurs de valeur comme Buffett comprennent si les entreprises sont publiques, dans quelle mesure elles dépendent des matières premières et à quel point elles sont bon marché.

Buffett: une brève histoire

Warren Buffett est né à Omaha en 1930. Il s’est intéressé au monde des affaires et à investir dès son plus jeune âge, y compris en bourse. Buffet a commencé ses études à la Wharton School de l’Université de Pennsylvanie avant de retourner à l’Université du Nebraska, où il a obtenu un diplôme de premier cycle en administration des affaires. Buffett est ensuite allé à la Columbia Business School où il a obtenu son diplôme d’études supérieures en économie.

Buffett a commencé sa carrière en tant que vendeur d’investissement au début des années 1950, mais a formé Buffett Associates en 1956. Moins de 10 ans plus tard, en 1965, il contrôlait Berkshire Hathaway. En juin 2006, Buffett a annoncé son intention de faire don de toute sa fortune à une association caritative. Alors, en 2010, Buffett etBill Gates ont annoncé qu’ils ontformé la campagne dedons Pledge pour encourager d’autres personnes riches à poursuivre laphilanthropie.

En 2012, Buffett a annoncé qu’il avait reçu un diagnostic de cancer de la prostate. Il a depuis terminé avecsuccès son traitement. Plus récemment, Buffett a commencé à collaborer avecJeff Bezos et Jamie Dimon  pour développer une nouvelle société de soins de santé axée sur la santé des employés. Les trois ont exploité le médecin de Brigham & Women Atul Gawande pour servir de directeur général (CEO).

Philosophie de Buffett

Buffett suit l’ école Benjamin Graham de l’ investissement axé sur la valeur. Les investisseurs axés sur la valeur recherchent des titres dont les prix sont excessivement bas en raison de leur valeur intrinsèque. Il n’existe pas de méthode universellement acceptée pour déterminer la valeur intrinsèque, mais elle est le plus souvent estimée en analysant les fondamentaux d’une entreprise. À l’instar des chasseurs de bonnes affaires, l’investisseur de valeur recherche des actions considérées comme sous-évaluées par le marché, ou des actions de valeur mais non reconnues par la majorité des autres acheteurs.

Buffett prend cette approche d’investissement de valeur à un autre niveau. De nombreux investisseurs de valeur ne soutiennent pas l’ hypothèse de marché efficace (EMH). Cette théorie suggère que les actions se négocient toujours à leur juste valeur, ce qui rend plus difficile pour les investisseurs d’acheter des actions sous –  évaluées ou de les vendre à des prix gonflés. Ils sont convaincus que le marché finira par commencer à favoriser ces actions de qualité qui ont été, pendant un certain temps, sous-évaluées.



Des investisseurs comme Buffett sont convaincus que le marché finira par favoriser les actions de qualité qui ont été sous-évaluées pendant un certain temps.

Buffett, cependant, ne se préoccupe pas des subtilités de l’offre et de la demande du marché boursier. En fait, il n’est pas du tout concerné par les activités de la bourse. C’est l’implication de sa célèbre paraphrase d’une citation de Benjamin Graham: « A court terme, le marché est une machine à voter mais à long terme c’est une machine de pesage. »

Il regarde chaque entreprise dans son ensemble, donc il choisit les actions uniquement en fonction de leur potentiel global en tant qu’entreprise. En détenant ces actions comme un jeu à long terme, Buffett ne recherche pas de gain en capital, mais la propriété de sociétés de qualité extrêmement capables de générer des bénéfices. Lorsque Buffett investit dans une entreprise, il ne se demande pas si le marché finira par reconnaître sa valeur. Il se demande dans quelle mesure cette entreprise peut gagner de l’argent en tant qu’entreprise.

Méthodologie de Buffett

Warren Buffett trouve une valeur à bas prix en se posant des questions lorsqu’il évalue la relation entre le niveau d’excellence d’une action et son prix. Gardez à l’ esprit ce ne sont pas les seules choses qu’il analyse, mais plutôt, un bref résumé de ce qu’il cherche dans son approche d’investissement.

1. Performance de l’entreprise

Parfois, le retour sur capitaux propres (ROE) est appelé retour sur investissement de l’actionnaire. Il révèle le taux auquel les actionnaires gagnent un revenu sur leurs actions. Buffett regarde toujours le ROE pour voir si une entreprise a toujours bien performé par rapport à d’autres entreprises du même secteur.8 Le ROE est calculé comme suit:

ROE = Revenu net ÷ Capitaux propres

Il ne suffit pas d’examiner le ROE de l’année dernière. L’investisseur doit consulter le ROE des cinq à dix dernières années pour analyser les performances historiques.

2. Dette de l’entreprise

Le ratio d’endettement (D / E) est une autre caractéristique clé que Buffett examine attentivement. Buffett préfère voir un petit montant de dette afin que la croissance des bénéfices soit générée à partir des capitaux propres plutôt que de l’argent emprunté. Le rapport D / E est calculé comme suit:

Ratio dette / capitaux propres = passif total ÷ capitaux propres

Ce ratio montre la proportion des capitaux propres et de la dette que l’entreprise utilise pour financer ses actifs, et plus le ratio est élevé, plus la dette – plutôt que les capitaux propres – finance l’entreprise. Un niveau d’endettement élevé par rapport aux capitaux propres peut entraîner des bénéfices volatils et des frais d’intérêts importants. Pour un test plus strict, les investisseurs n’utilisent parfois que la dette à long terme au lieu du passif total dans le calcul ci-dessus.

3. Marges bénéficiaires

La rentabilité d’une entreprise ne dépend pas seulement d’une bonne marge bénéficiaire, mais aussi d’une augmentation constante de celle-ci. Cette marge est calculée en divisant le résultat net par les ventes nettes. Pour avoir une bonne indication des marges bénéficiaires historiques, les investisseurs devraient regarder au moins cinq ans en arrière. Une marge bénéficiaire élevée indique que l’entreprise exécute bien ses activités, mais l’augmentation des marges signifie que la direction a été extrêmement efficace et a réussi à contrôler les dépenses.

4. L’entreprise est-elle publique?

Buffett ne considère généralement que les entreprises qui existent depuis au moins 10 ans. En conséquence, la plupart des entreprises technologiques qui ont fait leur introduction en bourse (PAPE) au cours de la dernière décennie ne seraient pas sur le radar de Buffett. Il a dit qu’il ne comprend pas les mécanismes derrière de nombreuses entreprises technologiques d’aujourd’hui et qu’il n’investit que dans une entreprise qu’il comprend parfaitement. L’investissement axé sur la valeur nécessite d’identifier les entreprises qui ont résisté à l’épreuve du temps, mais qui sont actuellement sous-évaluées.

Ne sous-estimez jamais la valeur des performances historiques. Cela démontre la capacité (ou l’incapacité) de l’entreprise à accroître la valeur pour les actionnaires. Gardez à l’esprit, cependant, que les performances passées d’une action ne garantissent pas les performances futures. Le travail de l’investisseur de valeur est de déterminer dans quelle mesure l’entreprise peut performer comme elle l’a fait dans le passé. Déterminer cela est intrinsèquement délicat. Mais évidemment, Buffett est très bon dans ce domaine.

Un point important à retenir à propos des entreprises publiques est que la Securities and Exchange Commission (SEC) exige qu’elles déposent des états financiers réguliers. Ces documents peuvent vous aider à analyser les données importantes de l’entreprise, y compris les performances actuelles et passées, afin que vous puissiez prendre des décisions d’investissement importantes.

5. Dépendance aux produits

Vous pourriez initialement considérer cette question comme une approche radicale pour restreindre une entreprise. Buffett, cependant, considère cette question comme importante. Il a tendance à se détourner (mais pas toujours) des entreprises dont les produits ne se distinguent pas de ceux des concurrents et de celles qui dépendent uniquement d’ fossé économique d’ une entreprise, ou avantage concurrentiel. Plus les douves sont larges, plus il est difficile pour un concurrent de gagner des parts de marché.

6. Est-ce bon marché?

C’est le kicker. Trouver des entreprises qui répondent aux cinq autres critères est une chose, mais déterminer si elles sont sous-évaluées est la partie la plus difficile de l’investissement axé sur la valeur. Et c’est la compétence la plus importante de Buffett.

Pour vérifier cela, un investisseur doit déterminer la valeur intrinsèque d’ une entreprise en analysant un certain nombre de fondamentaux commerciaux, notamment les bénéfices, les revenus et les actifs. Et la valeur intrinsèque d’une entreprise est généralement plus élevée (et plus compliquée) que sa valeur de liquidation, ce que vaudrait une entreprise si elle était démantelée et vendue aujourd’hui. La valeur de liquidation n’inclut pas les actifs incorporels tels que la valeur d’une marque, qui n’est pas directement indiquée dans les états financiers.

Une fois que Buffett a déterminé la valeur intrinsèque de l’entreprise dans son ensemble, il la compare à sa capitalisation boursière actuelle – la valeur totale ou le prix actuel. Cela semble facile, n’est-ce pas? Eh bien, le succès de Buffett, cependant, dépend de sa compétence inégalée pour déterminer avec précision cette valeur intrinsèque. Bien que nous puissions décrire certains de ses critères, nous n’avons aucun moyen de savoir exactement comment il a acquis une maîtrise aussi précise du calcul de la valeur.

La ligne de fond

Comme vous l’avez probablement remarqué, le style d’investissement de Buffett  est comme le style de magasinage d’un chasseur de bonnes affaires. Il reflète une attitude pratique et terre-à-terre. Buffett maintient cette attitude dans d’autres domaines de sa vie: il ne vit pas dans une immense maison, il ne ramasse pas de voitures et il ne prend pas de limousine pour travailler. Le style d’investissement axé sur la valeur n’est pas sans critiques, mais que vous souteniez Buffett ou non, la preuve en est dans le pudding.