18 avril 2021 6:51

Frais d’intérêt

Qu’est-ce qu’une charge d’intérêt?

Une charge d’intérêts est le coût encouru par une entité pour les fonds empruntés. Les intérêts débiteurs sont des charges non opérationnelles figurant dans le compte de résultat. Il représente les intérêts payables sur tous les emprunts – obligations, prêts, dette convertible ou lignes de crédit. Il est essentiellement calculé comme le taux d’intérêt multiplié par le montant du principal impayé de la dette. Les intérêts débiteurs du compte de résultat représentent les intérêts courus au cours de la période couverte par les états financiers, et non le montant des intérêts payés sur cette période. Si les frais d’intérêts sont déductibles d’impôt pour les entreprises, dans le cas d’un particulier, cela dépend de sa juridiction et également de l’objet du prêt.

Pour la plupart des gens, les intérêts hypothécaires constituent la plus grande catégorie de frais d’intérêt au cours de leur vie, car les intérêts peuvent totaliser des dizaines de milliers de dollars sur la durée d’un prêt hypothécaire, comme l’illustre le calculateur ci-dessous.

Comment fonctionnent les frais d’intérêt

Les intérêts débiteurs apparaissent souvent comme un élément du bilan d’une entreprise, car il existe généralement des différences de calendrier entre les intérêts courus et les intérêts payés. Si des intérêts ont été courus mais n’ont pas encore été payés, ils apparaîtront dans la section « Passifs courants » du bilan. À l’inverse, si les intérêts ont été payés à l’avance, ils apparaîtront dans la section « Actifs courants » comme un élément prépayé.

Bien que les intérêts hypothécaires soient déductibles d’impôt aux États-Unis, ils ne le sont pas au Canada. Le but du prêt est également essentiel pour déterminer la déductibilité fiscale des intérêts débiteurs. Par exemple, si un prêt est utilisé à des fins d’investissement de bonne foi, la plupart des juridictions autoriseraient la déduction des intérêts débiteurs de ce prêt des impôts. Cependant, il existe des restrictions même sur une telle déductibilité fiscale. Au Canada, par exemple, si le prêt est contracté pour un placement détenu dans un compte enregistré – comme un  régime enregistré d’épargne-retraite (REER), un régime enregistré d’épargne-études  (REEE) ou un compte d’épargne libre d’impôt – frais d’intérêts ne peut pas être déductible d’impôt.

Le montant des intérêts débiteurs des entreprises endettées dépend du niveau général des taux d’intérêt de l’économie. Les intérêts débiteurs seront plus élevés pendant les périodes d’inflation galopante puisque la plupart des entreprises auront contracté des dettes assorties d’un taux d’intérêt plus élevé. En revanche, pendant les périodes d’inflation modérée, les intérêts débiteurs seront inférieurs.

Le montant des frais d’intérêts a une incidence directe sur la rentabilité, en particulier pour les entreprises très endettées. Les entreprises très endettées peuvent avoir du mal à faire face à leur endettement en période de ralentissement économique. Dans ces moments-là, les investisseurs et les analystes accordent une attention particulière aux ratios de solvabilité tels que la dette sur les fonds propres et la couverture des intérêts.

Points clés à retenir

  • Une charge d’intérêts est un élément comptable encouru en raison du service de la dette.
  • Les frais d’intérêts bénéficient souvent d’un traitement fiscal favorable.
  • Pour les entreprises, plus les frais d’intérêts sont élevés, plus l’impact potentiel sur la rentabilité est important. Les taux de couverture peuvent être utilisés pour creuser plus profondément.

Intérêt ratio de couverture

Le ratio de couverture des intérêts est défini comme le ratio du bénéfice d’exploitation (ou EBIT – bénéfice avant intérêts ou impôts ) d’une entreprise sur ses intérêts débiteurs. Le ratio mesure la capacité d’une entreprise à payer les intérêts débiteurs sur sa dette avec son bénéfice d’exploitation. Un ratio plus élevé indique qu’une entreprise a une meilleure capacité à couvrir ses frais d’intérêts.

Par exemple, une entreprise avec une dette de 100 millions de dollars à un taux d’intérêt de 8% a 8 millions de dollars en intérêts débiteurs annuels. Si le BAII annuel est de 80 millions de dollars, alors son ratio de couverture des intérêts est de 10, ce qui montre que l’entreprise peut facilement s’acquitter de ses obligations de payer des intérêts. À l’inverse, si l’EBIT tombe en dessous de 24 millions de dollars, le ratio de couverture des intérêts de moins de 3 indique que l’entreprise peut avoir du mal à rester solvable, car une couverture des intérêts inférieure à 3 fois est souvent considérée comme un «drapeau rouge».

Adblock
detector