17 avril 2021 18:17

Plans d’affaires

Qu’est-ce qu’un modèle d’entreprise?

Le terme modèle d’entreprise fait référence au plan d’une entreprise pour réaliser un profit. Il identifie les produits ou services que l’entreprise envisage de vendre, son marché cible identifié et les dépenses prévues. Les modèles commerciaux sont importants pour les entreprises nouvelles et établies. Ils aident les nouvelles entreprises en développement à attirer des investissements, à recruter des talents et à motiver la direction et le personnel. Les entreprises établies devraient régulièrement mettre à jour leurs plans d’affaires ou elles ne parviendront pas à anticiper les tendances et les défis à venir. Les plans d’affaires aident les investisseurs à évaluer les entreprises qui les intéressent.

Points clés à retenir

  • Un modèle d’entreprise est la stratégie fondamentale d’une entreprise pour faire des affaires de manière rentable.
  • Les modèles incluent généralement des informations telles que les produits ou services que l’entreprise envisage de vendre, les marchés cibles et toutes les dépenses prévues.
  • Les deux leviers d’un modèle économique sont la tarification et les coûts.
  • Lorsque vous évaluez un modèle d’entreprise en tant qu’investisseur, demandez-vous si l’idée a du sens et si les chiffres s’additionnent.

Comprendre les modèles commerciaux

Un modèle d’entreprise est un plan de haut niveau pour exploiter de manière rentable une entreprise sur un marché spécifique. La proposition de valeur est un élément principal du modèle commercial. Il s’agit d’une description des produits ou services qu’une entreprise propose et des raisons pour lesquelles ils sont souhaitables pour les clients ou clients, idéalement énoncée d’une manière qui différencie le produit ou le service de ses concurrents.

Le modèle commercial d’une nouvelle entreprise doit également couvrir la stratégie marketing, un examen de la concurrence et les projections de revenus et de dépenses. Le plan peut également définir des opportunités dans lesquelles l’entreprise peut s’associer avec d’autres entreprises établies. Par exemple, le modèle commercial d’une entreprise de publicité peut identifier les avantages d’un arrangement pour les renvois vers et depuis une imprimerie.

Les entreprises qui réussissent ont des modèles commerciaux qui leur permettent de répondre aux besoins des clients à un prix compétitif et à un coût durable. Au fil du temps, de nombreuses entreprises révisent leurs modèles commerciaux de temps à autre pour refléter l’évolution des environnements commerciaux et les demandes du marché.

Lorsqu’il évalue une entreprise comme un investissement possible , l’investisseur doit savoir exactement comment il fait son argent. Cela signifie examiner le modèle commercial de l’entreprise. Certes, le modèle économique peut ne pas tout dire sur les perspectives d’une entreprise. Mais l’investisseur qui comprend le modèle commercial peut mieux comprendre les données financières.

Considérations particulières

Une erreur courante de nombreuses entreprises lors de la création de leurs modèles commerciaux est de sous-estimer les coûts de financement de l’entreprise jusqu’à ce qu’elle devienne rentable. Il ne suffit pas de compter les coûts liés à l’introduction d’un produit. Une entreprise doit maintenir son activité jusqu’à ce que ses revenus dépassent ses dépenses.

Une façon dont les analystes et les investisseurs évaluent le succès d’un modèle commercial consiste à examiner la marge brute de l’entreprise. La marge brute est le revenu total d’une entreprise moins le coût des marchandises vendues (COGS). La comparaison de la marge brute d’une entreprise avec celle de son principal concurrent ou de son industrie permet de mieux comprendre l’ efficience et l’efficacité de son modèle économique. Cependant, le seul profit brut peut être trompeur. Les analystes veulent également voir les flux de trésorerie ou le bénéfice net. C’est le bénéfice brut moins les dépenses d’exploitation et c’est une indication du profit réel que l’entreprise génère.

Les deux principaux leviers du modèle économique d’une entreprise sont la tarification et les coûts. Une entreprise peut augmenter les prix et trouver des stocks à des coûts réduits. Les deux actions augmentent la marge brute. De nombreux analystes considèrent que la marge brute est plus importante dans l’évaluation d’un plan d’affaires. Un bon bénéfice brut suggère un plan d’affaires solide. Si les dépenses sont incontrôlables, l’ équipe de direction pourrait être en faute et les problèmes peuvent être corrigés. Comme cela le suggère, de nombreux analystes estiment que les entreprises qui utilisent les meilleurs modèles commerciaux peuvent fonctionner elles-mêmes.



Lorsque vous évaluez une entreprise comme un investissement possible, découvrez exactement comment elle fait son argent – c’est le modèle commercial de l’entreprise.

Types de modèles commerciaux

Il existe autant de types de business models que de types d’entreprises. Par exemple, les magasins de vente directe, de franchisage, de publicité et de brique et de mortier sont tous des exemples de modèles commerciaux traditionnels. Il existe également des modèles hybrides, tels que les entreprises qui combinent la vente au détail sur Internet avec des magasins physiques ou avec des organisations sportives comme la NBA.

Chaque plan d’affaires est unique dans ces grandes catégories. Pensez à l’industrie du rasage. Gillette est heureuse de vendre son manche de rasoir Mach3 au prix coûtant ou à un prix inférieur afin d’obtenir des clients réguliers pour ses lames de rasoir plus rentables. Le modèle commercial repose sur la cession de la poignée pour obtenir des ventes de lames. Ce type de modèle commercial est en fait appelé modèle rasoir-lame de rasoir, mais il peut s’appliquer aux entreprises de toute entreprise qui vend un produit à un prix très avantageux afin de fournir un bien dépendant à un prix considérablement plus élevé.

Critique des modèles commerciaux

Joan Magretta, ancienne rédactrice en chef de la Harvard Business Review, suggère qu’il existe deux facteurs critiques dans le dimensionnement des modèles commerciaux. Lorsque les modèles commerciaux ne fonctionnent pas, déclare-t-elle, c’est parce que l’histoire n’a pas de sens et / ou que les chiffres ne correspondent tout simplement pas aux bénéfices. L’ industrie du transport aérien est un bon endroit où chercher pour trouver un modèle d’entreprise qui n’a plus de sens. Cela inclut les entreprises qui ont subi de lourdes pertes et même des faillites.

Pendant des années, de grands transporteurs tels qu’American Airlines, Delta et Continental ont construit leurs activités autour d’une structure en étoile, dans laquelle tous les vols étaient acheminés via une poignée d’aéroports majeurs. En veillant à ce que la plupart des sièges soient occupés la plupart du temps, le modèle économique a produit de gros profits. Mais un modèle commercial concurrent est apparu qui a fait de la force des principaux transporteurs un fardeau. Des transporteurs comme Southwest et JetBlue ont fait la navette entre les petits aéroports à moindre coût. Ils ont évité certaines des inefficacités opérationnelles du modèle en étoile tout en réduisant les coûts de main-d’œuvre. Cela leur a permis de réduire les prix, augmentant la demande de vols courts entre les villes.

Au fur et à mesure que ces nouveaux concurrents attiraient plus de clients, les anciens transporteurs ont dû prendre en charge leurs grands réseaux étendus avec moins de passagers. Le problème est devenu encore pire lorsque le trafic a fortement chuté à la suite desattentats terroristes du 11 septembre 2001. Pour les sièges de remplissage, ces compagnies aériennes devaient offrir plus de rabais à des niveaux encore plus profonds. Le modèle commercial en étoile n’avait plus de sens.

Exemples de modèles commerciaux

Considérez une comparaison de deux plans d’affaires concurrents où deux sociétés louent et vendent des films. Les deux entreprises ont réalisé des revenus de 5 millions de dollars après avoir dépensé 4 millions de dollars sur leurs stocks de films. Cela signifie que chaque entreprise réalise un bénéfice brut calculé à 5 millions de dollars moins 4 millions de dollars, ou 1 million de dollars. Ils ont également la même marge bénéficiaire brute, calculée comme 20% du bénéfice brut divisé par les revenus.

Mais les choses changent avec l’arrivée d’Internet. La société B décide de diffuser des films en ligne au lieu de louer ou de vendre des copies physiques. Ce changement perturbe le business model de manière positive. Les frais de licence ne changent pas, mais le coût de détention des stocks diminue considérablement. En fait, le changement réduit les coûts de stockage et de distribution de 2 millions de dollars. Le nouveau bénéfice brut de l’entreprise est de 5 millions de dollars moins 2 millions de dollars, ou 3 millions de dollars. La nouvelle marge bénéficiaire brute est de 60%. Pendant ce temps, la société A ne parvient pas à mettre à jour son plan d’affaires et se retrouve avec une marge bénéficiaire brute plus faible. En conséquence, ses ventes commencent à baisser. La société B ne fait même pas plus de ventes, mais elle a révolutionné son modèle commercial, ce qui a considérablement réduit ses coûts.

 

Adblock
detector