Comment une obligation fédérale est émise

Les marchés obligataires mondiaux sont plus importants que les marchés boursiers collectifs, à la fois en valeur monétaire des obligations en circulation et en valeur en dollars des obligations négociées quotidiennement. Pourtant, les investisseurs semblent en savoir relativement peu sur les obligations par rapport aux actions. Même les obligations fédérales, connues sous le nom de bons du Trésor (T-Bonds) aux États-Unis, ne sont pas exemptes d’obscurité. Cependant, ils composent une part importante de l’ensemble du marché obligataire. Les bons du Trésor sont considérés comme le placement à revenu fixe le plus sûr – la référence par rapport à laquelle les risques des autres obligations sont mesurés.

POINTS CLÉS À RETENIR

  • La banque centrale coordonne le processus d’émission des obligations fédérales.
  • Il doit y avoir un document juridique décrivant les conditions dans lesquelles l’émission obligataire peut être entreprise.
  • Les obligations d’État américaines sont généralement vendues aux enchères.
  • Un investisseur peut acheter des ETF d’obligations d’État aussi facilement que des actions sans rien savoir du processus d’émission des obligations.

Pourquoi les obligations fédérales sont émises

La banque centrale coordonne le processus d’émission des obligations fédérales. Lorsqu’elle anticipe une nouvelle émission obligataire fédérale, la banque centrale mène d’abord une enquête informelle. Ces discussions informelles ont lieu avec des courtiers en valeurs mobilières, des banques et d’autres acteurs du marché qui ont l’expérience des émissions d’obligations de la taille et du type envisagés.

Avant de décider des détails de la nouvelle émission obligataire, il faut répondre à plusieurs questions importantes. Le gouvernement fédéral émet parfois des obligations dans un but particulier, comme des obligations de guerre. Depuis 2019, la plupart des obligations du gouvernement fédéral américain sont des obligations d’obligations générales.

Comment un nouveau lien est né

D’autres questions préliminaires concernent les paramètres juridiques entourant le problème potentiel, tels que définis par la législation fédérale. Il doit y avoir un document juridique décrivant les conditions dans lesquelles l’émission obligataire peut être entreprise. Les représentants du gouvernement doivent également décider de la manière dont les obligations seront vendues. Le gouvernement fédéral organise souvent des adjudications d’ obligations et invite plusieurs souscripteurs à assister et à participer au processus d’appel d’offres.

Comment une nouvelle obligation est commercialisée

La première étape de la phase de commercialisation consiste à préparer une déclaration officielle préliminaire ou un document d’information à livrer aux acheteurs potentiels. L’émetteur obligataire fait généralement appel aux services d’un cabinet spécialisé de conseil en obligations pour travailler avec son avocat habituel sur les aspects juridiques du financement.

L’une des exigences légales les plus importantes pour une émission d’obligations fédérales est qu’une réunion publique doit avoir lieu après une période de commercialisation raisonnable. Au cours de cette période de commercialisation, qui dure généralement environ une semaine, les acheteurs potentiels examinent et évaluent minutieusement le document d’information.

Lorsque le gouvernement organise une vente aux enchères d’obligations, chaque groupe soumet son offre d’ achat le jour de la réunion publique. L’enchère se poursuit jusqu’à ce que toutes les obligations soient dûment distribuées.



Les investisseurs de détail achètent des obligations fédérales sur le marché secondaire plutôt que lors d’une vente aux enchères.

Comment une nouvelle obligation est achetée et payée

Dans les dernières étapes du processus d’émission des obligations fédérales, les preneurs fermes transfèrent le prix d’achat des obligations à l’ agent payeur. L’agent payeur paie alors les frais d’émission, sur ordre de l’émetteur. L’agent payeur joue un rôle pratique important dans l’émission d’obligations. L’agent veille à ce que les fonds soient distribués de manière appropriée en fonction de l’objectif prévu de l’émission d’obligations. Après la clôture de la distribution d’obligations, le conseiller en obligations distribue un jeu complet de documents de clôture à chaque participant.

Cela nous amène à la préparation des documents de clôture, qui est la dernière étape du processus d’émission des obligations fédérales. Comme vous vous en doutez, ces documents sont de nature hautement technique et rédigés dans un cadre juridique spécifique. Sans entrer dans les détails sur leur contenu, il suffit de dire que les documents de clôture réitèrent les termes de la proposition d’achat approuvée. En outre, les documents décrivent la procédure par laquelle les obligations sont payées et distribuées.

La ligne de fond

Pourquoi devriez-vous vous soucier du processus d’émission des obligations fédérales? C’est important parce que les émissions d’obligations fédérales ont tendance à être les placements à revenu fixe les plus sûrs disponibles. Après tout, ils sont appuyés par les pouvoirs fiscaux du gouvernement fédéral. La nature particulière de chaque émission obligataire doit encore être soigneusement analysée.

Une connaissance encyclopédique des procédures entourant le processus d’émission d’obligations fédérales n’est pas nécessaire pour participer aux achats d’obligations de détail. Un investisseur peut acheter des ETF d’obligations d’État aussi facilement que des actions sans rien savoir du processus d’émission des obligations. Cependant, il est toujours utile d’avoir une certaine compréhension du marché obligataire.

Le gouvernement fédéral a l’obligation envers les acheteurs de s’assurer que les émissions sont liquides, négociables et d’une taille suffisante pour garantir un marché négociable. En fin de compte, tous ces facteurs se combinent pour améliorer la négociabilité d’une émission obligataire particulière et la rendre plus attrayante pour les acheteurs potentiels.