17 avril 2021 22:17

Prêt hypothécaire à taux fixe

Qu’est-ce qu’un prêt hypothécaire à taux fixe?

Le terme « prêt hypothécaire à taux fixe » fait référence à un prêt immobilier assorti d’un taux d’intérêt fixe pour toute la durée du prêt. Cela signifie que l’hypothèque porte un taux d’intérêt constant du début à la fin. Les durées peuvent varier entre 10 et 30 ans pour les prêts hypothécaires à taux fixe, qui sont des produits populaires pour les consommateurs qui veulent savoir combien ils paieront chaque mois.

Points clés à retenir

  • Un prêt hypothécaire à taux fixe est un prêt immobilier assorti d’un taux d’intérêt fixe pour toute la durée du prêt.
  • Une fois immobilisé, le taux d’intérêt ne fluctue pas avec les conditions du marché.
  • Les emprunteurs qui veulent la prévisibilité et ceux qui ont tendance à détenir des biens à long terme ont tendance à préférer les prêts hypothécaires à taux fixe.
  • La plupart des prêts hypothécaires à taux fixe sont des prêts amortis.
  • Contrairement aux prêts hypothécaires à taux fixe, il existe des prêts hypothécaires à taux variable, dont les taux d’intérêt changent au cours du prêt.

Comment fonctionne un prêt hypothécaire à taux fixe

Il existe plusieurs types de produits hypothécaires disponibles sur le marché. Les prêteurs font de la publicité et proposent des prêts hypothécaires à taux variable ou à taux variable (ARM) ou à taux fixe. Avec les prêts à taux variable, le taux d’intérêt n’est pas fixe. Au lieu de cela, les taux sont ajustés au-dessus d’un certain point de référence. Ces taux ont tendance à changer à certaines périodes. Les hypothèques à taux fixe, en revanche, portent le même taux d’intérêt sur toute la durée du prêt.

La plupart des débiteurs hypothécaires qui achètent une maison à long terme finissent par bloquer un taux d’intérêt avec une hypothèque fixe. Ils préfèrent ces produits hypothécaires parce qu’ils sont plus prévisibles. En bref, les emprunteurs savent combien ils devront payer chaque mois, donc il n’y a pas de surprises.

Contrairement aux prêts hypothécaires à taux variable et ajustable, les prêts hypothécaires à taux fixe ne fluctuent pas avec le marché. Ainsi, le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire à taux fixe reste le même, peu importe où les taux d’intérêt augmentent – à la hausse ou à la baisse.

amortissement. Les prêteurs hypothécaires paient plus d’intérêts dans les premières étapes du remboursement. Plus d’argent est appliqué au principal plus tard. Ainsi, une personne ayant un terme de 15 ans paiera moins d’intérêts qu’une personne ayant une hypothèque à taux fixe de 30 ans.

Considérations particulières

La plupart des prêts amortis sont assortis de taux d’intérêt fixes, bien qu’il y ait des cas où les prêts non amortissables ont également des taux fixes.

Prêts amortis

Les prêts hypothécaires à taux fixe amortis font partie des types de prêts hypothécaires les plus courants offerts par les prêteurs. Ces prêts ont des taux d’intérêt fixes sur la durée du prêt et des acomptes provisionnels réguliers. Un prêt hypothécaire amortissable à taux fixe nécessite un calendrier d’amortissement de base que le prêteur doit établir.

Vous pouvez facilement calculer un plan d’amortissement avec un intérêt à taux fixe lors de l’émission d’un prêt. En effet, le taux d’intérêt d’une hypothèque à taux fixe ne change pas pour chaque versement échelonné. Cela permet à un prêteur de créer un calendrier de paiement avec des paiements constants pendant toute la durée du prêt.

À mesure que le prêt arrive à échéance, le calendrier d’amortissement oblige l’emprunteur à payer plus de capital et moins d’intérêts à chaque paiement. Cela diffère d’un prêt hypothécaire à taux variable où l’emprunteur doit composer avec des montants de remboursement de prêt variables qui fluctuent avec les fluctuations des taux d’intérêt.

Prêts non amortis

Les hypothèques à taux fixe peuvent également être émises sous forme de prêts non amortissables. Ceux-ci sont généralement appelés prêts à paiement forfaitaire ou à intérêt seulement. Les prêteurs ont une certaine flexibilité dans la façon dont ils peuvent structurer ces prêts alternatifs avec des taux d’intérêt fixes.

Une structure courante pour les prêts à paiement forfaitaire consiste à facturer des intérêts différés annuels aux emprunteurs. Cela nécessite que les intérêts soient calculés annuellement en fonction du taux d’intérêt annuel de l’emprunteur. Les intérêts sont ensuite différés et ajoutés à un paiement forfaitaire à la fin du prêt.

Dans le cas d’un prêt à taux fixe à intérêt uniquement, les emprunteurs ne paient que des intérêts sur les paiements échelonnés. Ces prêts facturent généralement des intérêts mensuels basés sur un taux fixe. Les emprunteurs effectuent des versements mensuels d’intérêts sans paiement de principal jusqu’à une date spécifiée.

Prêts hypothécaires à taux fixe et prêts hypothécaires à taux ajustable (ARM)

Les prêts hypothécaires à taux variable sont un hybride à taux fixe et à taux variable. Ces prêts sont également généralement émis sous forme de prêt amorti avec des versements échelonnés réguliers pendant toute la durée du prêt. Ils exigent un taux d’intérêt fixe au cours des premières années du prêt, suivi d’un taux d’intérêt variable par la suite.

Les calendriers d’amortissement peuvent être légèrement plus complexes avec ces prêts, car les taux d’une partie du prêt sont variables. Ainsi, les investisseurs peuvent s’attendre à avoir des montants de paiement variables plutôt que des paiements cohérents comme avec un prêt à taux fixe.

Les prêts hypothécaires à taux variable sont généralement favorisés par les personnes qui ne craignent pas l’imprévisibilité de la hausse et de la baisse refinanceront ou ne détiendront pas la propriété pendant une longue période ont également tendance à préférer les ARM. Les emprunteurs parient généralement sur une baisse des taux à l’avenir. Si les taux baissent, les intérêts de l’emprunteur diminuent avec le temps.

Avantages et inconvénients d’un prêt hypothécaire à taux fixe

Les emprunteurs et les prêteurs impliquent des risques variables dans les prêts hypothécaires à taux fixe. Ces risques sont généralement centrés sur l’environnement des taux d’intérêt. Lorsque les taux d’intérêt augmentent, un prêt hypothécaire à taux fixe présente un risque plus faible pour un emprunteur et un risque plus élevé pour un prêteur.

Les emprunteurs cherchent généralement à verrouiller des taux d’intérêt plus bas pour économiser de l’argent au fil du temps. Lorsque les taux augmentent, un emprunteur maintient un paiement inférieur par rapport aux conditions actuelles du marché. Une banque prêteuse, en revanche, ne gagne pas autant qu’elle le pourrait grâce aux taux d’intérêt plus élevés en vigueur; renoncer aux profits découlant de l’émission de prêts hypothécaires à taux fixe qui pourraient rapporter des intérêts plus élevés au fil du temps dans un scénario à taux variable.

Dans un marché où les taux d’intérêt baissent, c’est le contraire. Les emprunteurs paient plus sur leur prêt hypothécaire que ce que stipulent les conditions actuelles du marché. Les prêteurs réalisent des bénéfices plus élevés sur leurs prêts hypothécaires à taux fixe qu’ils ne le feraient s’ils émettaient des prêts hypothécaires à taux fixe dans le contexte actuel.

Bien entendu, les emprunteurs peuvent refinancer leurs prêts hypothécaires à taux fixe aux taux en vigueur s’ils sont inférieurs, mais doivent payer des frais importants pour ce faire.

 

Adblock
detector