17 avril 2021 16:15

La science actuarielle

Qu’est-ce que la science actuarielle?

L’actuariat est une discipline qui évalue les risques financiers dans les domaines de l’assurance et de la finance, à l’aide de méthodes mathématiques et statistiques. La science actuarielle applique les mathématiques des probabilités et des statistiques pour définir, analyser et résoudre les implications financières d’événements futurs incertains. La science actuarielle traditionnelle tourne en grande partie autour de l’analyse de la mortalité et de la production de tables de mortalité, et de l’application de l’ intérêt composé.

Points clés à retenir

  • La science actuarielle évalue les risques financiers dans les domaines de l’assurance et de la finance, à l’aide de méthodes mathématiques et statistiques.
  • La science actuarielle applique l’analyse de probabilité et les statistiques pour définir, analyser et résoudre l’impact financier d’événements futurs incertains.
  • La science actuarielle aide les compagnies d’assurance à prévoir la probabilité qu’un événement se produise pour déterminer les fonds nécessaires pour payer les réclamations.

Comprendre la science actuarielle

La science actuarielle tente de quantifier le risque qu’un événement se produise à l’aide d’une analyse de probabilité afin que son impact financier puisse être déterminé. La science actuarielle est généralement utilisée dans le secteur de l’assurance par les actuaires. Les actuaires analysent des modèles mathématiques pour prédire ou prévoir le caractère raisonnable d’un événement qui se produit afin qu’une compagnie d’assurance puisse allouer des fonds pour payer les réclamations qui pourraient résulter de l’événement. Par exemple, étudier les taux de mortalité des personnes d’un certain âge aiderait les compagnies d’assurance à comprendre la probabilité ou le délai de paiement d’une police d’assurance-vie.

La science actuarielle est devenue une discipline mathématique formelle à la fin du 17e siècle avec la demande accrue de couverture d’assurance à long terme. La science actuarielle couvre plusieurs sujets interdépendants, notamment les mathématiques, la théorie des probabilités, les  statistiques, la finance, l’  économie et l’informatique. Historiquement, la science actuarielle a utilisé des modèles déterministes dans la construction des tableaux et des primes. Au cours des 30 dernières années, la science a subi des changements révolutionnaires en raison de la prolifération des ordinateurs à grande vitesse et de l’union des modèles actuariels stochastiques avec la théorie financière moderne.

De nombreux collèges et universités offrent des diplômes en sciences actuarielles, qui consistent en un solide cours de base en mathématiques, en statistiques et en économie et sur tous les types d’investissements.

Applications de la science actuarielle

L’assurance-vie et les régimes de retraite sont les deux principales applications de la science actuarielle. Cependant, la science actuarielle est également appliquée dans l’étude des organisations financières pour analyser leurs passifs et améliorer la prise de décision financière. Les actuaires utilisent cette science spécialisée pour évaluer les applications financières, économiques et autres applications commerciales d’événements futurs.

Assurance

Dans l’assurance-vie traditionnelle, la science actuarielle se concentre sur l’analyse de la mortalité, la production de tables de mortalité et l’application des  intérêts composés, qui sont les intérêts accumulés des périodes précédentes plus les intérêts sur l’investissement principal. Par conséquent, la science actuarielle peut aider à élaborer des politiques pour les produits financiers tels que les rentes, qui sont des placements qui versent un revenu fixe. La science actuarielle est également utilisée pour déterminer les divers résultats financiers des actifs investissables détenus par des sociétés sans but lucratif à la suite de dotations.

Dans l’assurance maladie, y compris les régimes fournis par l’employeur et l’assurance sociale, la science actuarielle comprend l’analyse des taux de

  • Le handicap dans la population ou le risque qu’un certain groupe de personnes devienne handicapé
  • Morbidité ou fréquence et mesure dans laquelle une maladie survient dans une population
  • Mortalité ou taux de mortalité, qui mesure le nombre de décès dans une population résultant d’une maladie ou d’un événement spécifique
  • Fécondité ou taux de fécondité, qui mesure le nombre d’enfants nés

Par exemple, les taux d’invalidité sont déterminés pour les anciens combattants qui peuvent avoir été blessés dans l’exercice de leurs fonctions. Certains pourcentages sont attribués à l’étendue de l’invalidité pour déterminer le versement de l’assurance invalidité.

La science actuarielle s’applique également aux assurances de biens, de responsabilité civile, de responsabilité civile et d’assurance générale – cas dans lesquels la couverture est généralement fournie sur une période renouvelable (par exemple chaque année). La couverture peut être résiliée à la fin de la période par l’une ou l’autre des parties.

Les pensions

Dans le secteur des régimes de retraite, la science actuarielle compare les coûts de stratégies alternatives en ce qui concerne la conception, le financement, la comptabilité, l’administration et le maintien ou la refonte des régimes de retraite. Un régime de retraite est un régime à prestations déterminées, qui est un type de régime de retraite impliquant des cotisations de l’employeur à mettre de côté et versées aux employés au moment de la retraite.

Les taux obligataires à court et à long terme ont une grande influence sur les régimes de retraite et leurs stratégies de placement. Les obligations sont des titres de créance émis par des gouvernements et des sociétés qui paient généralement un taux d’intérêt périodique. Par exemple, dans un environnement à taux d’intérêt bas, un régime de retraite peut avoir de la difficulté à tirer un revenu des obligations dans lesquelles il a investi, ce qui augmente la probabilité que le régime de retraite soit à court d’argent.

Parmi les autres facteurs ayant une incidence sur la viabilité d’un régime de retraite, mentionnons les dispositions relatives aux avantages sociaux, la négociation collective, les concurrents de l’employeur et l’évolution démographique de la main-d’œuvre. Les lois fiscales et les politiques de l’ Internal Revenue Service (IRS) concernant le calcul des excédents de retraite ont également un impact sur les finances d’un régime de retraite. De plus, les conditions économiques et les tendances des marchés financiers peuvent avoir une incidence sur la probabilité qu’un régime de retraite reste financé.

Adblock
detector