Règle du pouce

Qu’est-ce qu’une règle de pouce?

Une règle empirique est une directive heuristique qui fournit des conseils simplifiés ou un ensemble de règles de base concernant un sujet ou un plan d’action particulier. C’est un principe général qui donne des instructions pratiques pour accomplir ou aborder une certaine tâche. En règle générale, les règles empiriques se développent à la suite de la pratique et de l’expérience plutôt que par la recherche scientifique ou une base théorique.

Points clés à retenir

  • Une règle empirique est un conseil pratique informel fournissant des règles simplifiées qui s’appliquent dans la plupart des situations.
  • Il existe de nombreuses règles empiriques en matière de finance qui donnent des indications sur le montant à épargner, le montant à payer pour une maison, où investir, etc.
  • Les règles empiriques ne sont pas scientifiques et ne prennent pas en compte les circonstances et les besoins individuels d’une personne, de sorte qu’elles peuvent ne pas s’appliquer à votre situation particulière.

Comprendre les règles du pouce

Les investisseurs peuvent être familiers avec une variété de «règles financières empiriques» qui visent à aider les individus à apprendre, à se souvenir et à appliquer les directives financières. Ces règles empiriques traitent des méthodes et des procédures d’épargne, d’investissement, d’achat d’une maison et de planification de la retraite. Bien qu’une règle empirique puisse convenir à un large public, elle peut ne pas s’appliquer universellement à chaque ensemble individuel et unique de circonstances.

La règle de 72 est une formule si rapide et utile qui est couramment utilisée pour estimer le nombre d’années nécessaires pour doubler l’argent investi à un taux de rendement annuel donné . Alors que les calculatrices et les feuilles de calcul ont des fonctions intégrées pour calculer avec précision le temps précis nécessaire pour doubler l’argent investi, la règle de 72 est pratique pour les calculs mentaux afin d’évaluer rapidement une valeur approximative.

Exemples de règles financières de pouce

Il existe plusieurs règles financières empiriques bien connues qui fournissent des conseils aux investisseurs, notamment les lignes directrices suivantes:

  • L’achat d’une maison devrait coûter moins d’un montant égal à deux ans et demi de votre revenu annuel.
  • Économisez au moins 10 à 15% de votre revenu net pour la retraite.
  • Avoir au moins cinq fois votre salaire brut en prestation de décès d’ assurance-vie.
  • Payez d’abord vos cartes de crédit les plus intéressantes.
  • Le marché boursier a un rendement moyen à long terme de 10%.
  • Vous devriez avoir un fonds d’urgence égal à six mois de dépenses du ménage.
  • Votre âge représente le pourcentage d’obligations que vous devriez avoir dans votre portefeuille.
  • Votre âge soustrait de 100 représente le pourcentage d’actions que vous devriez avoir dans votre portefeuille.
  • Un portefeuille équilibré est composé de 60% d’actions, 40% d’obligations.

Il existe également des règles empiriques pour déterminer la valeur nette dont vous aurez besoin pour prendre votre retraite confortablement à l’âge normal de la retraite. Voici le calcul qu’Investopedia utilise pour déterminer votre valeur nette:

  • Si vous êtes employé et gagnez un revenu: ((votre âge) x (revenu annuel du ménage)) / 10.
  • Si vous ne gagnez pas de revenu ou si vous êtes étudiant: ((votre âge – 27 ans) x (revenu annuel du ménage)) / 10.

Prenez les règles du pouce avec un grain de sel

Bien que les règles empiriques soient utiles aux gens en tant que directives générales, elles peuvent être trop simplifiées dans de nombreuses situations, conduisant à sous-estimer ou surestimer les besoins d’un individu. Les règles empiriques ne tiennent pas compte des circonstances ou facteurs spécifiques survenant à un moment donné, ou susceptibles de changer avec le temps, ce qui devrait être pris en compte pour prendre des décisions financières judicieuses.

Par exemple, dans un marché du travail tendu, un fonds d’urgence de six mois de dépenses des ménages ne tient pas compte de la possibilité d’un chômage prolongé. Comme autre exemple, souscrire une assurance-vie basée sur un multiple de revenu ne tient pas compte des besoins spécifiques de la famille survivante, qui comprennent une hypothèque, le besoin de financement du collège et un revenu de survivant prolongé pour un conjoint qui ne travaille pas.