17 avril 2021 16:45

Guide des lois antitrust

Qu’est-ce que l’antitrust?

Les lois antitrust sont des réglementations qui encouragent la concurrence en limitant le pouvoir de marché d’une entreprise en particulier. Cela implique souvent de veiller à ce que les fusions et acquisitions ne concentrent pas trop le pouvoir de marché ou ne forment pas de monopoles, ainsi que de démanteler les entreprises qui sont devenues des monopoles. Les lois antitrust empêchent également plusieurs entreprises de s’entendre ou de former un cartel pour limiter la concurrence par des pratiques telles que la fixation des prix. En raison de la complexité de décider quelles pratiques limiteront la concurrence, le droit antitrust est devenu une spécialisation juridique distincte.

Points clés à retenir

  • Les lois antitrust ont été conçues pour protéger et promouvoir une concurrence saine dans tous les secteurs de l’économie.
  • La Sherman Act, la Federal Trade Commission Act et la Clayton Act sont les trois lois essentielles de l’histoire de la réglementation antitrust.
  • Aujourd’hui, la Federal Trade Commission, parfois en collaboration avec le ministère de la Justice, est chargée d’appliquer les lois fédérales antitrust.

Comprendre l’antitrust

Les lois antitrust sont le vaste groupe de lois fédérales et étatiques conçues pour garantir que les entreprises se livrent une concurrence loyale. Les partisans disent que les lois antitrust sont nécessaires pour un marché ouvert. Une saine concurrence entre les vendeurs offre aux consommateurs des prix plus bas, des produits et services de meilleure qualité, plus de choix et une plus grande innovation. Les opposants aux lois antitrust soutiennent que permettre aux entreprises de concurrencer comme elles l’entendent donnerait en fin de compte aux consommateurs les meilleurs prix.

La confiance dans les lois antitrust fait référence à un groupe d’entreprises qui s’associent ou forment un monopole afin de dicter les prix sur un marché particulier.



Des lois antitrust existent pour promouvoir la concurrence entre les vendeurs, limiter les monopoles et donner plus d’options aux consommateurs.

Comment les lois antitrust ont été formées

La Sherman Act, la Federal Trade Commission Act et la Clayton Act sont les principales lois qui jettent les bases de la réglementation antitrust. Antérieurement à la Sherman Act, l’Interstate Commerce Act a également été bénéfique pour l’établissement de réglementations antitrust, bien qu’elle ait été moins influente que certaines des autres.

Le Congrès a adopté l’Interstate Commerce Act en 1887. Conçu pour déréglementer les chemins de fer, il a déclaré que les chemins de fer doivent facturer des frais équitables aux voyageurs et doivent publier ces frais, entre autres exigences. C’était le premier exemple de loi antitrust, mais il était moins influent que le Sherman Act, adopté en 1890. Le Sherman Act interdisait les contrats et les complots restreignant le commerce et / ou monopolisant les industries. Par exemple, la Sherman Act stipule que les particuliers ou les entreprises concurrentes ne peuvent pas fixer les prix, diviser les marchés ou tenter de truquer les offres. La Sherman Act prévoyait des sanctions et des amendes spécifiques en cas de violation des conditions.

En 1914, le Congrès a adopté la Federal Trade Commission Act, interdisant les méthodes de concurrence déloyale et les actes ou pratiques trompeurs. En 2020, la Federal Trade Commission, ou FTC, est une agence fédérale chargée de faire appliquer les lois fédérales antitrust. La loi Clayton a également été adoptée en 1914, traitant des pratiques spécifiques que la loi Sherman n’interdit pas. Par exemple, la loi Clayton interdit de nommer la même personne pour prendre des décisions commerciales pour des sociétés concurrentes.



Les lois antitrust décrivent les fusions illégales et les pratiques commerciales en termes généraux, laissant les tribunaux décider lesquels sont illégaux en fonction des spécificités de chaque cas.

Considérations particulières

La FTC applique les lois antitrust fédérales, en se concentrant sur les segments de l’économie où les dépenses de consommation sont élevées, y compris les soins de santé, les médicaments, la nourriture, l’énergie, la technologie et tout ce qui concerne les communications numériques. Les facteurs susceptibles de déclencher une enquête de la FTC comprennent les dépôts de notification préalable, certaines correspondances avec des consommateurs ou des entreprises, des demandes du Congrès ou des articles sur des sujets de consommation ou économiques.

Si la FTC pense qu’une loi a été violée, l’agence tentera d’arrêter les pratiques douteuses ou de trouver une solution à la partie anticoncurrentielle, par exemple, d’un projet de fusion entre deux concurrents. Si aucune résolution n’est trouvée, la FTC dépose une plainte administrative et parfois une injonction devant un tribunal fédéral.

La FTC peut transmettre les preuves de violations criminelles des lois antitrust au ministère de la Justice (DOJ) pour des sanctions pénales. Le DOJ a compétence dans les télécommunications, les banques, les chemins de fer et les compagnies aériennes. La FTC et le DOJ travaillent également avec les organismes de réglementation pour s’assurer que certaines fusions correspondent à l’intérêt public.

Exemple de violation du droit antitrust

Début 2014, Google a proposé un accord antitrust avec la Commission européenne. Google a suggéré qu’il afficherait les résultats d’au moins trois concurrents chaque fois qu’il afficherait des résultats pour des recherches spécialisées liées aux produits, aux restaurants et aux voyages. Les concurrents paieraient Google chaque fois que quelqu’un cliquait sur des types spécifiques de résultats affichés à côté des résultats de Google. Le moteur de recherche paierait pour un moniteur indépendant supervisant le processus.

La proposition stipulait que les fournisseurs de contenu comme Yelp pouvaient choisir de supprimer leur contenu des services de recherche spécialisés de Google sans encourir de sanctions. Le géant de la recherche a également suggéré de supprimer les conditions rendant difficile pour les annonceurs de déplacer leurs campagnes vers les sites de leurs concurrents; les sites utilisant l’outil de recherche de Google auraient pu diffuser des annonces provenant d’autres services. La proposition n’a finalement pas été acceptée.

Important

Le 20 octobre 2020, le ministère américain de la Justice a intenté une action en justice antitrust contre Google pour pratiques anticoncurrentielles liées à sa prétendue domination dans la publicité de recherche.

 

Adblock
detector