18 avril 2021 8:38

Monopole

Qu’est-ce qu’un monopole?

Un monopole fait référence au moment où une entreprise et ses offres de produits dominent un secteur ou une industrie. Les monopoles peuvent être considérés comme un résultat extrême du capitalisme de marché libre  dans la mesure où, en l’absence de restrictions ou de restrictions, une entreprise ou un groupe unique devient suffisamment grand pour posséder tout ou presque tout le marché (biens, fournitures, produits de base, infrastructures et actifs) pour un type particulier de produit ou de service. Le terme monopole est souvent utilisé pour décrire une entité qui a le contrôle total ou quasi-total d’un marché.

Comprendre les monopoles

Les monopoles ont généralement un avantage injuste sur leurs concurrents, car ils sont soit le seul fournisseur d’un produit, soit contrôlent la majeure partie de la part de marché ou des clients de leur produit. Bien que les monopoles puissent différer d’une industrie à l’autre, ils ont tendance à partager des caractéristiques similaires, notamment:

  • Barrières à l’entrée élevées : les concurrents ne sont pas en mesure d’entrer sur le marché et le monopole peut facilement empêcher la concurrence de se développer dans une industrie en acquérant la concurrence.
  • Vendeur unique : il n’y a qu’un seul vendeur sur le marché, ce qui signifie que l’entreprise devient la même que l’industrie qu’elle sert.
  • Price maker : L’entreprise qui exploite le monopole décide du prix du produit qu’elle vendra sans aucune concurrence en contrôlant ses prix. En conséquence, les monopoles peuvent augmenter les prix à volonté.
  • Économies d’échelle: un monopole peut souvent produire à un coût inférieur à celui des petites entreprises. Les monopoles peuvent acheter d’énormes quantités de stock, par exemple, généralement une remise de volume. En conséquence, un monopole peut tellement baisser ses prix que les plus petits concurrents ne peuvent pas survivre. Essentiellement, les monopoles peuvent s’engager dans des guerres de prix en raison de l’ampleur de leurs réseaux de fabrication et de distribution tels que l’entreposage et l’expédition, ce qui peut être fait à des coûts inférieurs à ceux de n’importe quel concurrent de l’industrie.

Points clés à retenir

  • Un monopole fait référence au moment où une entreprise et ses offres de produits dominent un secteur ou une industrie.
  • Les monopoles peuvent être considérés comme un résultat extrême du capitalisme de marché libre et sont souvent utilisés pour décrire une entité qui a le contrôle total ou quasi-total d’un marché.
  • Les monopoles naturels peuvent exister lorsque les barrières à l’entrée sont élevées; une entreprise détient un brevet sur ses produits ou est autorisée par les gouvernements à fournir des services essentiels.

Monopoles purs

Une entreprise avec un monopole pur signifie qu’une entreprise est le seul vendeur sur un marché sans autres substituts proches. Pendant de nombreuses années, Microsoft Corporation avait le monopole des logiciels et des systèmes d’exploitation utilisés dans les ordinateurs. De plus, avec les monopoles purs, il existe des barrières importantes à l’entrée, telles que des coûts de démarrage importants qui empêchent les concurrents d’entrer sur le marché. ( Quelle est la différence entre un monopole et un oligopole? En savoir plus.)

Concurrence monopolistique

Lorsqu’il y a plusieurs vendeurs dans une industrie avec de nombreux substituts similaires pour les biens produits et que les entreprises conservent un certain pouvoir sur le marché, on parle de concurrence monopolistique. Dans ce scénario, une industrie compte de nombreuses entreprises qui offrent des produits ou services similaires, mais leurs offres ne sont pas des substituts parfaits. Dans certains cas, cela peut conduire à des duopoles.

Dans un secteur concurrentiel monopolistique, les barrières à l’entrée et à la sortie sont généralement faibles et les entreprises essaient de se différencier par des réductions de prix et des efforts de marketing. Cependant, comme les produits proposés sont si similaires entre les différents concurrents, il est difficile pour les consommateurs de dire quel produit est le meilleur. Certains exemples de concurrence monopolistique comprennent les magasins de détail, les restaurants et les salons de coiffure.

Monopoles naturels

Un monopole naturel peut se développer lorsqu’une entreprise devient un monopole en raison de coûts fixes ou de démarrage élevés dans une industrie. En outre, des monopoles naturels peuvent survenir dans des industries qui nécessitent des matières premières, une technologie uniques ou c’est une industrie spécialisée où une seule entreprise peut répondre aux besoins.

Les entreprises qui détiennent des  brevets sur leurs produits, ce qui empêche la concurrence de développer le même produit dans un domaine spécifique, peuvent avoir un monopole naturel. Les brevets permettent à l’entreprise de réaliser des bénéfices pendant plusieurs années sans craindre la concurrence pour aider à récupérer les coûts d’investissement, de démarrage élevé et de recherche et développement (R&D) engagés par l’entreprise. Les sociétés pharmaceutiques ou pharmaceutiques se voient souvent accorder des brevets et un monopole naturel pour promouvoir l’innovation et la recherche.

Il existe également des monopoles publics mis en place par les gouvernements pour fournir des services et des biens essentiels, tels que le US Postal Service (bien que, bien sûr, l’USPS ait moins de monopole sur la livraison du courrier depuis l’avènement des transporteurs privés comme United Parcel Service et FedEx).

L’ industrie des services publics est le lieu où fleurissent les monopoles naturels ou autorisés par le gouvernement. Habituellement, il n’y a qu’une seule grande entreprise (privée) qui fournit de l’énergie ou de l’eau dans une région ou une municipalité. Le monopole est autorisé parce que ces fournisseurs supportent des coûts élevés pour produire de l’électricité ou de l’eau et fournir ces éléments essentiels à chaque ménage et entreprise locaux, et il est jugé plus efficace qu’il y ait un seul fournisseur de ces services.

Imaginez à quoi ressemblerait un quartier s’il y avait plus d’une compagnie d’électricité desservant une région. Les rues seraient envahies de poteaux électriques et de fils électriques alors que les différentes entreprises se disputaient l’inscription des clients, connectant leurs lignes électriques aux maisons. Bien que les monopoles naturels soient autorisés dans le secteur des services publics, le compromis est que le gouvernement réglemente et surveille fortement ces entreprises. La réglementation peut contrôler les tarifs que les services publics facturent à leurs clients et le moment de toute augmentation des tarifs. (Pour une lecture connexe, voir « Quelles sont les caractéristiques d’un marché monopolistique? »)

Pourquoi les monopoles sont-ils illégaux?

Un monopole se caractérise par l’absence de concurrence, ce qui peut entraîner des coûts élevés pour les consommateurs, des produits et services de qualité inférieure et un comportement corrompu. Une entreprise qui domine un secteur d’activité ou une industrie peut utiliser cette domination à son avantage et aux dépens des autres. Elle peut créer des pénuries artificielles, fixer les prix et contourner les lois naturelles de l’offre et de la demande. Elle peut freiner l’arrivée de nouveaux venus sur le terrain, discriminer et inhiber l’expérimentation ou le développement de nouveaux produits, tandis que le public, privé du recours à un concurrent, est à sa merci. Un marché monopolisé devient souvent un marché injuste, inégal et inefficace.

Les fusions et acquisitions entre entreprises du même secteur sont très réglementées et font l’objet de recherches pour cette raison. Les entreprises sont généralement obligées de céder leurs actifs si les autorités fédérales estiment qu’un projet de fusion ou de reprise violera les lois anti-monopole. En cédant des actifs, cela permet aux concurrents d’entrer sur le marché par ces actifs, qui peuvent inclure des usines et des équipements et des clients.

Lois antitrust

Des lois et règlements antitrust sont mis en place pour décourager les opérations monopolistiques – protéger les consommateurs, interdire les pratiques qui restreignent le commerce et garantir que le marché reste ouvert et concurrentiel.

En 1890, le Sherman Antitrust Act est devenu la première loi adoptée par le Congrès américain pour limiter les monopoles. Le Sherman Antitrust Act a reçu un fort soutien du Congrès, adoptant le Sénat avec un vote de 51 contre 1 et la Chambre des représentants à l’unanimité 242 contre 0.

En 1914, deux autres lois antitrust ont été adoptées pour aider à protéger les consommateurs et empêcher les monopoles. Le Clayton Antitrust Act a créé de nouvelles règles pour les fusions et les administrateurs de sociétés, et a également énuméré des exemples spécifiques de pratiques qui violeraient le Sherman Act. La Federal Trade Commission Act a créé la Federal Trade Commission (FTC), qui établit des normes pour les pratiques commerciales et applique les deux lois antitrust, avec la Division antitrust du ministère de la Justice des États-Unis.

Les lois visent à préserver la concurrence et à permettre aux petites entreprises d’entrer sur un marché, et non pas simplement à supprimer les entreprises fortes.

Rompre les monopoles

Le Sherman Antitrust Act a été utilisé pour démanteler de grandes entreprises au fil des ans, notamment Standard Oil Company et American Tobacco Company.

En 1994, le gouvernement américain a accusé Microsoft d’utiliser sa part de marché significativedans le secteur des systèmes d’exploitation pour PC pour empêcher la concurrence et maintenir un monopole. La plainte, déposée le 15 juillet 1994, indiquait que<< les États-Unis d’Amérique, agissant sous la direction du procureur général des États-Unis, engagent cette action civile pour empêcher et empêcher la défenderesse Microsoft Corporation d’utiliser des contrats d’exclusion et anticoncurrentiels. commercialiser son logiciel de système d’exploitation d’ordinateurs personnels. Par ces contrats, Microsoft a illégalement maintenu son monopole des systèmes d’exploitation d’ordinateurs personnels et a exercé des restrictions déraisonnables sur le commerce. « 

Un juge de district fédéral a statué en 1998 que Microsoft devait être scindé en deux sociétés technologiques, mais la décision a ensuite été annulée en appel par un tribunal supérieur. Le résultat controversé était que, malgré quelques changements, Microsoft était libre de maintenir son système d’exploitation, son développement d’applications et ses méthodes de marketing.

La rupture de monopole la plus importante de l’histoire des États-Unis a été celle d’AT & T. Après avoir été autorisée à contrôler le service téléphonique du pays pendant des décennies, en tant que monopole soutenu par le gouvernement, la société de télécommunications géante a été mise au défi par les lois antitrust. En 1982, après une bataille judiciaire de huit ans, AT&T a dû se départir de 22 sociétés de services locaux et a été forcée de vendre des actifs ou de scinder des unités à plusieurs reprises depuis.

 

Adblock
detector