3-2-1 Hypothèque avec rachat

Qu’est-ce qu’une hypothèque avec rachat 3-2-1?

Une hypothèque de rachat 3-2-1 permet à l’emprunteur de réduire le taux d’intérêt au cours des trois premières années du prêt grâce à un paiement initial. En général, les prêts de rachat 3-2-1 ne sont disponibles que sur les résidences principales et secondaires, tandis que les immeubles de placement ne sont pas éligibles. Le rachat 3-2-1 n’est pas non plus disponible dans le cadre d’une hypothèque à taux variable (ARM) avec une période initiale de moins de cinq ans.

Points clés à retenir

  • Une hypothèque de rachat 3-2-1 permet au prêteur de réduire le taux d’intérêt d’une hypothèque au cours des trois premières années de remboursement.
  • En échange d’un paiement initial, les intérêts du prêt sont réduits de 3 points de pourcentage la première année, 2 la deuxième année et 1 la troisième année, hors d’un certain taux d’intérêt de base.
  • À la fin de la période de rachat, l’hypothèque redevient un prêt à intérêt fixe au taux d’intérêt de base.
  • Ces prêts visent à aider les nouveaux acheteurs à s’offrir une propriété, où les prêteurs ou les vendeurs peuvent subventionner une partie du paiement de rachat.

Comment fonctionnent les prêts hypothécaires à rachat 3-2-1

Un rachat est une technique de financement hypothécaire où l’acheteur est en mesure d’obtenir un taux d’intérêt plus bas pendant au moins les premières années de l’  hypothèque, ou peut-être toute sa durée d’achat en fournissant un paiement initial. Cela ressemble à la pratique d’un emprunteur qui achète des points de réduction sur un prêt hypothécaire et constitue un type de rachat de subvention temporaire. En effectuant un acompte supplémentaire à la clôture, l’emprunteur achète, temporairement, une structure de taux d’intérêt plus bas. Dans une hypothèque de rachat 3-2-1, le taux d’intérêt du prêt est abaissé de 3% la première année, de 2% la deuxième et de 1% la troisième. Un taux d’intérêt permanent existe pour la durée restante du prêt. Cela peut être comparé à un rachat 2-1 où le taux est abaissé de deux points la première année, de un la deuxième année, puis revient au taux réglé après l’expiration de la période de rachat.

Le rachat de 3-2-1 peut être une option intéressante pour un acheteur de maison avec des liquidités disponibles au début du prêt. Il convient également aux emprunteurs qui s’attendent à des revenus plus élevés dans les années à venir. Au cours des trois premières années de baisse des frais d’intérêt et par conséquent de paiements mensuels moins élevés, l’emprunteur peut mettre de l’argent de côté pour d’autres dépenses.

Comme pour un rachat de 2-1, à la fin de la troisième année de réduction, le taux d’intérêt revient à un taux d’intérêt permanent. Ce taux fixe offre à l’emprunteur une certaine sécurité financière et permet une budgétisation. À ce stade, le 3-2-1 devient un prêt conventionnel et offre une stabilité, surtout par rapport à un  prêt hypothécaire à taux variable  ou à un prêt hypothécaire à taux ajustable  (ARM). Ces deux produits assortis de frais d’intérêts mobiles à long terme exposent les acheteurs à un risque de taux d’intérêt important pendant la durée du prêt. Un intérêt instable augmente également la probabilité que l’emprunteur devra éventuellement refinancer le billet.

Rachats subventionnés 3-2-1

Dans certaines situations, l’offre 3-2-1 peut être un incitatif avec le rachat payé par un tiers. Le tiers pourrait être le vendeur, disposé à rembourser l’acheteur en espèces sous la forme d’un rachat afin de vendre une propriété. Dans d’autres cas, une entreprise déplaçant un employé vers un nouveau marché peut couvrir les frais de rachat pour alléger les coûts de réinstallation de cet employé. Plus communément, un constructeur propose de subventionner la construction d’une maison neuve en acceptant d’acheter les taux d’intérêt temporairement plus bas pour inciter l’acheteur d’une maison neuve.

L’institut de prêt financier recevrait les mêmes versements hypothécaires qu’il aurait reçus via un prêt conventionnel. Cependant, avec une subvention, le constructeur, le vendeur ou l’employeur versera également un montant égal aux mensualités escomptées de l’emprunteur au cours des trois premières années d’un prêt.