17 avril 2021 22:02

Loi fédérale sur les cotisations d’assurance (FICA)

Qu’est-ce que la Federal Insurance Contributions Act (FICA)?

La Federal Insurance Contributions Act (FICA) est une loi américaine qui impose une taxe sur les salaires des employés, ainsi que les contributions des employeurs, pour financer lesprogrammes de sécurité sociale et d’ assurancemaladie. Pour les travailleurs indépendants, il existe une loi équivalente appelée loi sur les cotisations des travailleurs indépendants (SECA).

Points clés à retenir

  • Le FICA est prélevé directement sur le salaire brut d’un employé.
  • Les employeurs et les employés paient tous deux des impôts FICA.
  • Vous ne pouvez pas refuser de payer les taxes FICA.
  • La FICA finance des programmes de sécurité sociale qui incluent les survivants, les enfants et les conjoints, les prestations de retraite et d’invalidité.
  • Le montant de l’impôt FICA retenu sur votre chèque de paie dépend de votre salaire brut.

Comprendre la loi fédérale sur les cotisations d’assurance (FICA)

Les contributions FICA sont obligatoires et les taux sont fixés annuellement, mais pas nécessairement modifiés chaque année – ils sont restés stables entre 2020 et 2021, par exemple. Le montant du paiement FICA dépend du revenu du salarié: plus le revenu est élevé, plus le paiement FICA est élevé.

Cependant, pour les cotisations de sécurité sociale, il existe une base salariale maximale, après laquelle aucune cotisation n’est prélevée sur le revenu supplémentaire. Le gouvernement fédéral retient les impôts de la sécurité sociale jusqu’à concurrence de la base salariale annuelle, qui a été fixée à 137 700 $ en 2020 et à 142800 $ en 2021.

La sécurité sociale taux d’imposition est de6,2%, et le taux d’imposition est de1,45% l’assurance -maladie pour 2020 et 2021. L’employeur paie une taxe égale aux montants retenus larémunération des employés.

Bien qu’il n’y ait pas de maximum à la contribution de Medicare, il y a une taxe supplémentaire de 0,9% sur les salaires supérieurs à 200 000 $ pour les particuliers (250 000 $ pour les couples mariés déclarant conjointement ) payés par les employés. Au total, la taxe supplémentaire sur l’assurance-maladie est de 2,35% (1,45% plus 0,9%). Les employeurs ne sont pas tenus de correspondre à la taxe supplémentaire de Medicare.

La loi fédérale sur les cotisations d’assurance (FICA) et la loi sur les cotisations des travailleurs indépendants (SECA)

En vertu de la SECA, les travailleurs indépendants paient à la fois les parts salariales et patronales de l’impôt lié à la SECA. Le montant qui représente la part de l’employeur (la moitié) est une dépense d’entreprise déductible.



Les impôts de la FICA et de la SECA ne financent pas les prestations de revenu de sécurité supplémentaire (SSI), même si ce programme particulier est géré par la  Social Security Administration  (SSA). Les avantages SSI proviennent des recettes fiscales générales.

Exemple de calcul de la loi fédérale sur les cotisations d’assurance (FICA)

Quelqu’un gagnant 50 000 $ paiera 3 825 $ de contributions FICA en 2021, répartis en 3 100 $ de taxe de sécurité sociale et 725 $ de Medicare. L’employeur de la personne paierait le même montant.

Une personne célibataire gagnant 250 000 $, en revanche, paiera 12 929 $. Le calcul de ce deuxième exemple est légèrement plus complexe. La personne paiera 6,2% des premiers 142800 dollars gagnés pour la sécurité sociale (8854 dollars), puis 1,45% des premiers 200000 dollars gagnés pour Medicare (2900 dollars) et enfin 2,35% des 50000 dollars de revenus supérieurs à 200000 dollars pour Medicare (1175 dollars). Dans ce dernier cas, l’employeur ne paierait que 12 479 $, car il n’est pas responsable de l’impôt additionnel de 0,9% pour un revenu de plus de 200 000 $.

Vous pouvez, bien sûr, calculer les contributions avec une calculatrice, ou vous tourner vers des outils en ligne, comme celui- ci, pour faire le travail à votre place, même si ces outils ne sont pas toujours garantis pour être précis.

Considérations particulières

Le 27 mars 2020, le président Donald Trump a signé un plan de relance d’urgence contre les coronavirus de 2 billions de dollars. En vertu de laloi CARES, les employeurs (et non les employés) peuvent reporter leur part des impôts sur la sécurité sociale jusqu’au 31 décembre 2020 – 50% du montant différé sera dû le 31 décembre 2021 et l’autre moitié d’ici le 31 décembre 2022..

La loi s’applique également aux indépendants. Certains employeurs pourront également demander un crédit d’impôt sur la masse salariale pour les salariés qu’ils continuent de payer mais qui ne travaillent pas en raison de la crise.

 

Adblock
detector