Le vote par procuration donne la parole aux actionnaires du Fonds

Table des matières

Développer

  • Le but du vote par procuration
  • Directives de vote par procuration
  • Innovations en matière de vote par procuration
  • La ligne de fond

En tant qu’actionnaire, vous avez le droit de voter par procuration sur les grandes questions qui ont une incidence sur les finances d’une entreprise, même si vous ne pouvez pas assister à l’assemblée en personne.

Avant l’ assemblée générale annuelle d’une société ou d’un fonds commun de placement, les actionnaires recevront par la poste un colis contenant une variété de documents faisant état des données financières et des résultats d’exploitation et annonçant des questions importantes – telles que des propositions de modification de la structure de l’actionnariat de la société ou fusions et acquisitions.

Ce sont toutes des questions sur lesquelles les actionnaires ou porteurs de parts, véritables propriétaires de la société ou du fonds commun de placement, voteront lors de l’assemblée générale. Si, toutefois, les actionnaires ne sont pas en mesure d’assister à une assemblée annuelle (ou extraordinaire), ils peuvent voter sur les propositions au moyen d’une procuration, l’un des documents inclus dans la trousse d’envoi préalable à l’assemblée.

Points clés à retenir

  • Un vote par procuration est un bulletin de vote émis par une personne ou une entreprise au nom d’un actionnaire d’une société qui pourrait ne pas être en mesure d’assister à une assemblée des actionnaires ou qui ne souhaite pas voter sur une question.
  • Avant l’assemblée annuelle d’une société, les actionnaires éligibles peuvent recevoir des informations de vote et de procuration avant leur vote d’actionnaire.
  • Plutôt que d’assister physiquement à l’assemblée des actionnaires, les investisseurs peuvent élire quelqu’un d’autre – comme un membre de l’équipe de direction de la société – pour voter à leur place.

Le but du vote par procuration

Le vote des actionnaires est le principal moyen par lequel les actionnaires peuvent influencer les opérations de la société ou du fonds commun de placement, sa gouvernance d’entreprise et même les activités de responsabilité sociale qui peuvent ne pas être prises en compte par des considérations financières. Il est donc très important pour les actionnaires de participer au vote et de prendre leurs décisions sur la base d’une parfaite compréhension des informations et de la documentation juridique qui leur sont présentées.

Lors des assemblées d’actionnaires, les investisseurs ayant des actions ordinaires (ou des parts de fonds commun de placement) reçoivent généralement une voix par action (ou unité), à moins qu’ils ne détiennent des actions comportant des dispositions de vote supplémentaires. Les votes des actionnaires absents d’une assemblée et n’ayant pas utilisé une carte de procuration portant leur signature sont considérés comme abstraits – ils ne comptent ni pour ni contre aucune proposition présentée à l’assemblée.

Mais le vote par procuration permet aux actionnaires de voter lorsqu’ils ne peuvent pas assister à une assemblée des actionnaires, de sorte que les investisseurs sont littéralement en mesure de posséder et de voter sur des actions de sociétés et de fonds communs de placement qui pourraient être localisés et enregistrés dans le monde entier.

À l’ère d’Internet, les investisseurs peuvent non seulement acheter et vendre des actions en ligne, mais aussi voter leurs déclarations de procuration. L’ensemble du processus de livraison de la documentation peut être automatisé électroniquement. La documentation officielle est remise aux actionnaires sous forme électronique, puis ils se connectent au système avec un numéro de contrôle ou un numéro d’identification personnel et votent pour ou contre les résolutions présentées.

Directives de vote par procuration

Internet aide également grandement les actionnaires à rechercher leurs décisions. De nombreux investisseurs institutionnels publient désormais leurs décisions de vote en ligne avant la date de l’assemblée, ce qui permet aux investisseurs individuels de voir où en sont les grands actionnaires institutionnels. Ces mêmes institutions peuvent également fournir des explications détaillées de leurs décisions en affichant leurs «directives de vote par procuration». Par exemple, les institutions peuvent voter sur des critères de valeur à long terme, de responsabilité d’entreprise, de responsabilité, de durabilité, etc.

Les investisseurs institutionnels les plus proactifs jouent en quelque sorte un rôle de champion en tenant les administrateurs responsables des résolutions présentées lors de réunions importantes. Non seulement l’institution établira ses modèles de lignes directrices en matière de vote par procuration, mais si une décision n’est pas claire au départ, elle demandera des informations supplémentaires à l’entreprise elle-même. Par exemple, une institution peut contacter directement la direction pour discuter d’une proposition spécifique, suggérer des modifications de la nature de la proposition ou, dans des cas extrêmes, demander instamment le retrait de la proposition dans son intégralité. Une telle influence n’est généralement détenue que par de puissants investisseurs institutionnels, ce qui rend le rôle de l’institution dans le processus de vote par procuration inestimable.

Innovations dans le système de vote par procuration

À la suite de scandales d’entreprise très médiatisés perpétrés par la direction et les administrateurs de diverses sociétés cotées en bourse au fil des ans, une plus grande attention a été accordée aux révisions du système de vote par procuration – le plus important, permettant aux actionnaires de jouer un rôle actif dans l’introduction résolutions au mandataire. Aujourd’hui, tout actionnaire (ou groupe d’actionnaires) qui a détenu au moins 2 000 $, soit 1% des actions d’une société en continu pendant au moins un an, peut présenter une proposition. Ces propositions sont souvent appelées «accès direct par procuration» et visent surtout à permettre aux actionnaires de proposer des candidats administrateurs. D’une part, cela apporte de nouvelles perspectives au conseil d’administration; mais d’un autre côté, le manque d’expérience (entre autres facteurs) pourrait amener les actionnaires à nommer des administrateurs vraiment inappropriés pour le poste d’administrateur.

La ligne de fond

Le vote par procuration est souvent le seul moyen par lequel les investisseurs peuvent avoir leur mot à dire dans les opérations commerciales et les activités sociétales de leur entreprise ou de leur fonds commun de placement. Les actionnaires n’ont pas besoin d’assister à une réunion importante en personne, mais ils doivent certainement faire l’effort de lire et de comprendre les résolutions juridiques et d’utiliser toutes les ressources disponibles pour effectuer un vote éclairé basé sur leurs meilleures connaissances et informations.