Avantage absolu ou comparatif: quelle est la différence?

Avantage absolu ou comparatif: un aperçu

L’avantage absolu et  l’avantage comparatif  sont deux concepts importants en économie et en commerce international. Ils influencent largement comment et pourquoi les nations et les entreprises consacrent des ressources à la production de biens particuliers.

Pris isolément, l’avantage absolu décrit un scénario dans lequel une entité peut fabriquer un produit avec une qualité supérieure et un rythme plus rapide pour un bénéfice plus important que ce qu’une autre entreprise ou un autre pays concurrent peut accomplir.

L’avantage comparatif diffère en ce qu’il prend en considération les coûts d’opportunité impliqués lors du choix de fabriquer plusieurs types de produits avec des ressources limitées.

Points clés à retenir

  • L’avantage absolu et l’avantage comparatif sont deux concepts en économie et en commerce international.
  • L’avantage absolu fait référence à la supériorité incontestée d’un pays ou d’une entreprise pour mieux produire un bien particulier.
  • L’avantage comparatif introduit le coût d’opportunité comme facteur d’analyse dans le choix entre différentes options de diversification de la production.

Avantage Absolut

La différenciation entre les différentes capacités des entreprises et des nations à produire efficacement des biens est à la base du concept d’  avantage absolu. L’avantage absolu tient à l’efficacité de la production d’un seul produit.

Cette analyse aide les pays à éviter la production de produits qui donneraient peu ou pas de demande, ce qui entraînerait des pertes. L’avantage ou le désavantage absolu d’un pays dans une industrie donnée peut jouer un rôle important dans les types de biens qu’il choisit de produire.

Par exemple, si le Japon et l’Italie peuvent tous deux produire des automobiles, mais que l’Italie peut produire des voitures de sport de meilleure qualité et à un rythme plus rapide avec un plus grand profit, alors l’Italie aurait un avantage absolu dans ce secteur particulier.

Dans cet exemple, le Japon serait peut-être mieux servi pour consacrer les ressources et la main-d’œuvre limitées à une autre industrie ou à d’autres types de véhicules, tels que les voitures électriques, dans lesquels il pourrait bénéficier d’un avantage absolu, plutôt que d’essayer de rivaliser avec l’efficacité de l’Italie.



Alors que l’avantage absolu fait référence aux capacités de production supérieures d’une entité par rapport à une autre dans un seul domaine, l’avantage comparatif introduit le concept de coût d’opportunité.

Avantage comparatif

L’avantage comparatif adopte une vision plus holistique, avec la perspective qu’un pays ou une entreprise dispose des ressources nécessaires pour produire une variété de produits. Le  coût d’opportunité  d’une option donnée est égal aux bénéfices perdus qui auraient pu être obtenus en choisissant une alternative disponible en comparaison.

En général, lorsque le bénéfice de deux produits est identifié, les analystes calculent le coût d’opportunité du choix d’une option plutôt que de l’autre.

Par exemple, supposons que la Chine dispose de suffisamment de ressources pour produire des smartphones ou des ordinateurs. La Chine peut produire 10 ordinateurs ou 10 smartphones. Les ordinateurs génèrent un bénéfice plus élevé.

Par conséquent, le coût d’opportunité est la différence de valeur perdue en produisant un smartphone plutôt qu’un ordinateur. Si la Chine gagne 100 $ pour un ordinateur et 50 $ pour un smartphone, le coût d’opportunité est de 50 $. Si la Chine doit choisir entre produire des ordinateurs plutôt que des smartphones, elle sélectionnera des ordinateurs.

Histoire de l’avantage absolu et de l’avantage comparatif

Adam Smith a  aidé à créer les concepts d’avantage absolu et comparatif dans son livre,Une enquête sur la nature et les causes de la richesse des nations. Smith a fait valoir que les pays devraient se spécialiser dans les biens qu’ils peuventproduire le plus efficacement et échanger contre ceux qu’ils ne peuvent pas produire également.

Smith a décrit la spécialisation et  le commerce international  en rapport avec des avantages absolus. Il a suggéré que l’Angleterre peut produire plus de textiles par heure de travail et que l’Espagne peut produire plus de vin par heure de travail, donc l’Angleterre devrait exporter des textiles et importer du vin et l’Espagne devrait faire le contraire.

À la suite des recherches d’Adam Smith, l’économiste britannique David Ricardo s’est appuyé sur ses concepts en introduisant plus largement l’avantage comparatif au début du 19e siècle.

Ricardo est devenu bien connu à travers l’histoire pour ses réflexions sur l’avantage comparatif. S’appuyant sur les recherches d’Adam Smith et de Robert Torrens, Ricardo explique comment les nations peuvent bénéficier du commerce même si l’une d’entre elles a un avantage absolu dans la production de tout.

En d’autres termes, les pays doivent choisir de diversifier les biens et services qu’ils produisent, ce qui les oblige à prendre en compte les coûts d’opportunité.