18 avril 2021 4:10

Qu’est-ce que la tolérance?

Qu’est-ce que la tolérance?

L’abstention est un report temporaire des versements hypothécaires. Il s’agit d’une forme d’allégement de remboursement accordé par le prêteur ou le créancier au lieu de forcer une propriété à la forclusion. Les propriétaires de prêts et les assureurs de prêt peuvent être disposés à négocier des options d’abstention parce que les pertes générées par la saisie immobilière leur incombent généralement.

Points clés à retenir

  • L’abstention est un report temporaire des paiements hypothécaires accordés par le prêteur ou le créancier au lieu de forcer une propriété à la forclusion.
  • Les termes d’un accord d’abstention sont négociés entre l’emprunteur et le prêteur.
  • L’emprunteur doit démontrer la cause du report de remboursement, comme des difficultés financières liées à une maladie grave ou la perte d’un emploi.
  • Les emprunteurs de prêts hypothécaires soutenus par des programmes gouvernementaux, y compris Fannie Mae et Freddie Mac, peuvent obtenir une aide financière s’ils sont touchés par le COVID-19.

Comprendre la tolérance

L’abstention peut également se produire avec d’autres types de prêts, comme cela peut être le cas avec les prêts étudiants. À titre d’exemple, le Congrès américain a adopté le Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act (CARES Act) en 2020 pour faire face aux retombées économiques du COVID-19. L’ensemble comprenait des dispositions relatives à l’abstention des prêts étudiants. Certains gouvernements d’État ont également promulgué leurs propres réglementations relatives à la tolérance au milieu de la pandémie.

L’abstention donne à l’emprunteur le temps de rembourser les sommes hypothécaires en souffrance. Cela est avantageux pour l’emprunteur en difficulté, mais le fait de proposer une abstention profite également au titulaire du prêt, comme une banque, qui perd souvent de l’argent en cas de saisie après avoir payé les frais associés au processus. Cependant, les gestionnaires de prêts, qui recouvrent les paiements mais ne sont pas propriétaires des prêts, peuvent être moins disposés à travailler avec les emprunteurs pour obtenir un allégement d’abstention parce qu’ils ne supportent pas autant de risques financiers.

Les termes d’un accord d’abstention sont négociés entre l’emprunteur et le prêteur. L’opportunité d’un tel accord dépend de la probabilité que l’emprunteur soit en mesure de reprendre les remboursements mensuels de l’hypothèque une fois que l’abstention temporaire sera terminée. Le prêteur peut approuver une réduction totale du paiement de l’emprunteur ou seulement une réduction partielle, selon l’ampleur des besoins de l’emprunteur et la confiance du prêteur dans la capacité de l’emprunteur à rattraper son retard à une date ultérieure.

Dans certains cas, le prêteur accorde à l’emprunteur un moratoire complet sur les paiements hypothécaires pendant la période d’abstention. D’autres fois, l’emprunteur est tenu d’effectuer des paiements d’intérêts mais pas de rembourser le principal. Dans d’autres cas encore, l’emprunteur ne paie qu’une partie des intérêts, la partie impayée entraînant un amortissement négatif. Une autre option d’abstention consiste pour le prêteur à réduire temporairement le taux d’intérêt de l’emprunteur.

Pour obtenir une abstention sur une hypothèque, il faut contacter le prêteur, expliquer la situation et obtenir l’approbation. Les emprunteurs ayant déjà effectué des paiements à temps sont plus susceptibles de bénéficier de cette option. L’emprunteur doit également démontrer la cause du report de remboursement, comme des difficultés financières liées à une maladie grave ou la perte d’un emploi.

Un emprunteur qui a travaillé le même emploi pendant 10 ans et qui n’a jamais manqué un paiement hypothécaire pendant cette période, par exemple, est un bon candidat pour bénéficier d’une abstention à la suite d’une mise à pied, en particulier si l’emprunteur a des compétences en demande et est susceptible de décrocher un taux comparable. emploi dans les semaines ou les mois. À l’inverse, un prêteur est moins susceptible d’accorder une abstention à un emprunteur licencié ayant des antécédents d’emploi irréguliers ou des antécédents de paiements hypothécaires manquants.

Considérations particulières

Une aide à l’abstention est maintenant offerte aux emprunteurs hypothécaires touchés par le COVID-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus. Le moratoire sur les saisies et les expulsions devait expirer le 31 janvier 2021, mais a été prolongé. Cependant, la date de prolongation varie selon l’organisme gouvernemental ou le programme de prêt hypothécaire.

Fannie Mae et Freddie Mac

Freddie Mac offrent une assistance aux propriétaires concernés avec des prêts hypothécaires garantis par ces entreprises. Fannie Mae et Freddie Mac ont prolongé les moratoires de forclusion sur les saisies de maisons individuelles et les expulsions de biens immobiliers (REO) jusqu’au 31 mars 2021, comme indiqué par l’ Agence fédérale de financement du logement (FHFA). Les propriétés REO sont des propriétés bancaires saisies pour non-paiement.

Voici les lignes directrices de Fannie Mae pour les prêts hypothécaires unifamiliaux:

  • Les propriétaires qui sont touchés par cette urgence nationale peuvent demander une aide hypothécaire en communiquant avec leur gestionnaire de prêts hypothécaires.
  • Les propriétaires touchés par cette urgence nationale sont admissibles à un plan d’abstention pour réduire ou suspendre leurs versements hypothécaires pour une période pouvant aller jusqu’à 12 mois.
  • Les rapports des bureaux de crédit sur les arriérés de paiement des emprunteurs dans le cadre d’un plan d’abstention en raison des difficultés attribuables à cette urgence nationale sont suspendus.
  • Les propriétaires dans un plan d’abstention n’encourront pas de frais de retard.
  • Après l’abstention, un gestionnaire doit travailler avec l’emprunteur sur un plan permanent pour aider à maintenir ou réduire les montants des paiements mensuels si nécessaire, y compris une modification du prêt.3

Les propriétaires peuvent savoir s’ils ont une hypothèque appartenant à Fannie Mae ou appeler Fannie Mae au 1-800-232-6643 pour plus d’informations.

Freddie Mac a également pris des mesures similaires pour protéger les propriétaires unifamiliaux avec des hypothèques appartenant à Freddie Mac qui sont touchés par le COVID-19. Le soulagement comprend:

  • Assurer l’allègement des paiements en accordant aux emprunteurs une abstention de 12 mois au maximum.
  • Renonciation à l’évaluation des pénalités ou des frais de retard contre les emprunteurs
  • Suspendre le signalement des défauts de paiement liés à l’abstention, au remboursement ou aux plans d’essai aux bureaux de crédit.
  • Permettre aux gestionnaires d’offrir aux emprunteurs des options supplémentaires d’atténuation des pertes qui ne sont généralement adoptées que pour faire face aux catastrophes naturelles. Cela comprend les modifications de prêt qui donnent aux gestionnaires des options pour accorder un allégement de paiement ou pour maintenir le paiement le même après la période d’abstention.

Visitez MyHomebyFreddieMac pour plus d’informations et un outil de recherche de prêt hypothécaire.

Autres programmes de secours hypothécaire

Certains prêts hypothécaires dans les zones rurales sont garantis par le Département américain de l’agriculture (USDA). Le moratoire de forclusion pour le programme de prêts directs et garantis pour les logements unifamiliaux de l’USDA a été prolongé jusqu’au 30 juin 2021.

Les prêts hypothécaires garantis par le Département américain du logement et du développement urbain (HUD) et assurés par la Federal Housing Administration (FHA) ou garantis par l’Office of Native American Programs (programmes de garantie de prêt des articles 184 et 184 A) ont également été prolongés jusqu’au 30 juin 2021.

En outre, le moratoire sur l’expulsion et la saisie des prêts VA du ministère des Anciens Combattants a été repoussé jusqu’au 30 juin 2021. Le ministère du Logement et du Développement urbain, le ministère des Anciens Combattants et le ministère de l’Agriculture ont également prolongé la date à laquelle les emprunteurs peut faire une demande d’abstention, ce qui permet à la période d’inscription de se poursuivre jusqu’au 30 juin 2021.

Questions fréquemment posées

Qu’est-ce qui détermine les conditions d’abstention?

Les conditions de l’accord d’abstention sont négociées entre l’emprunteur et le prêteur. Pour obtenir une abstention sur une hypothèque, il faut contacter le prêteur, expliquer la situation et obtenir l’approbation. Les emprunteurs ayant déjà effectué des paiements à temps sont plus susceptibles de bénéficier de cette option. L’emprunteur doit également démontrer la cause du report de remboursement, comme des difficultés financières liées à une maladie grave ou la perte d’un emploi.

Le prêteur peut approuver une réduction totale du paiement de l’emprunteur ou seulement une réduction partielle, selon l’ampleur des besoins de l’emprunteur et la confiance du prêteur dans la capacité de l’emprunteur à rattraper son retard à une date ultérieure. La négociation est essentielle car il n’y a pas de conditions universellement spécifiées sanctionnées par le gouvernement fédéral. Ainsi, un emprunteur avisé pourrait obtenir une diminution ou un retard gérable des paiements et des intérêts facturés pour la période spécifiée.

Que se passe-t-il après la fin de la tolérance?

Une fois la période d’abstention expirée, l’emprunteur est responsable du remboursement des paiements en souffrance. En règle générale, l’emprunteur et le prêteur travailleront ensemble pour trouver une solution viable pour rattraper la dette due. Par exemple, si le prêt appartient à Freddie Mac, l’emprunteur n’est jamais tenu de payer les paiements différés en une somme forfaitaire, mais d’autres prêteurs pourraient l’exiger.

La communication avec le prêteur est essentielle. De plus, selon les conditions négociées avec le prêteur, les intérêts courus pendant la période d’abstention ainsi que les éventuels frais de retard pourraient être dus.

L’abstention aura-t-elle un impact sur la cote de crédit?

L’abstention n’aura pas d’incidence négative sur la cote de crédit de l’emprunteur. Cependant, des paiements manquants avant de contacter le prêteur et d’établir les conditions de l’abstention pourraient, très probablement, avoir un impact négatif sur la solvabilité de l’emprunteur. Par exemple, l’aide à l’abstention offerte aux emprunteurs hypothécaires touchés par le COVID-19, qui sont signalées par les prêteurs aux bureaux de crédit comme l’exige la loi CARES (Coronavirus Aid, Relief and Economic Security) Act, ne fera pas baisser les notes de crédit des consommateurs.

Adblock
detector