17 avril 2021 18:16

Dépenses d’entreprise

Que sont les dépenses d’entreprise?

Les frais professionnels sont les frais engagés dans le cours normal des affaires. Ils peuvent s’appliquer aux petites entités ou aux grandes entreprises. Les dépenses professionnelles font partie du compte de résultat. Dans l’état des résultats, les dépenses d’entreprise sont soustraites des revenus pour arriver au revenu net imposable d’une entreprise.

Les dépenses d’entreprise peuvent également être appelées déductions. En général, les entreprises ont des limites et des considérations spéciales pour les déductions des dépenses d’entreprise. Ils sont généralement divisés en dépenses en capital et dépenses de fonctionnement.

Comprendre les dépenses d’entreprise

L’article 162 de l’  Internal Revenue Code (IRC) traite des lignes directrices pour les dépenses d’entreprise. L’IRC permet aux entreprises de déclarer toute dépense qui peut être ordinaire et nécessaire.

Il n’est pas nécessaire que les dépenses professionnelles soient considérées comme ordinaires ou nécessaires. Généralement, ordinaire signifie que la dépense est courante dans l’industrie et que la plupart des propriétaires d’entreprise dans le même secteur d’activité ou le même commerce pourraient potentiellement dépenser ces choses. Nécessaire signifie que les dépenses d’aide à la conduite des affaires sont appropriées et qu’un propriétaire d’entreprise pourrait ne pas être en mesure de gérer l’entreprise s’il n’a pas effectué les dépenses.

Une dépense qui répond à la définition d’ordinaire et nécessaire à des fins commerciales peut être passée en charges et, par conséquent, est déductible d’impôt. Certaines dépenses d’entreprise peuvent être entièrement déductibles tandis que d’autres ne sont que partiellement déductibles.  Voici quelques exemples de dépenses admissibles et entièrement déductibles:

  • Frais de publicité et de marketing
  • Frais de traitement des cartes de crédit
  • Frais d’éducation et de formation des employés
  • Certains frais juridiques
  • Droits de licence et réglementaires
  • Salaires versés aux  employés contractuels
  • Programmes d’avantages sociaux des employés
  • Location d’équipement
  • Frais d’assurance
  • Intérêts payés
  • Frais et fournitures de bureau
  • Frais d’entretien et de réparation
  • Bail de bureau
  • Dépenses de services publics

Rapport sur l’état des résultats

Le compte de résultat est le principal état financier utilisé par les entités pour enregistrer leurs dépenses et déterminer leurs impôts. Les entités auront généralement trois catégories de dépenses qui sont ventilées par coûts directs, coûts indirects et intérêts dans le compte de résultat.

Coûts directs

La valeur des  stocks  disponibles au début et à la fin de chaque année d’imposition est utilisée pour déterminer le coût des marchandises vendues (COGS), qui est une dépense directe importante pour de nombreuses entreprises.

Le COGS est déduit du revenu total d’une entité pour trouver le  bénéfice brut  de l’année. Les frais inclus dans COGS ne peuvent pas être déduits à nouveau. Les dépenses incluses dans le calcul du COGS peuvent inclure  les coûts directs de main-d’œuvre, les frais généraux de l’ usine , le stockage, les coûts des produits et les coûts des matières premières.

Coûts indirects

Les coûts indirects sont soustraits du bénéfice brut pour identifier le bénéfice d’exploitation. Les coûts indirects comprennent généralement des éléments tels que la rémunération des dirigeants, les frais généraux, l’amortissement et les coûts de marketing. La soustraction des coûts indirects du bénéfice brut se traduit par un bénéfice d’exploitation, également appelé bénéfice avant intérêts et impôts.

Dépréciation

La dépense des actifs de l’entreprise se fait généralement par dépréciation. L’amortissement est une charge fiscalement déductible du compte de résultat qui est classée comme une charge indirecte. Les dépenses d’amortissement peuvent être déduites sur un certain nombre d’années et comprennent les coûts des ordinateurs, du mobilier, des biens, de l’équipement, des camions, etc.

Coûts des cadeaux, des repas et des divertissements

Il y a plusieurs coûts sur lesquels l’IRS a des restrictions, principalement les coûts associés aux cadeaux, aux repas et aux divertissements. En règle générale, vous ne pouvez déduire que 50% du coût des repas aux employés, bien que certains repas puissent être entièrement déduits.

Frais d’intérêt

La dernière section du compte de résultat comprend les frais d’intérêts et d’impôts. L’intérêt est la dernière dépense qu’une entreprise soustrait pour arriver à son revenu imposable, parfois appelé revenu imposable ajusté.

Dépenses personnelles

Dans certains cas, les dépenses engagées par un propriétaire d’entreprise peuvent être à la fois personnelles et professionnelles. Par exemple, un propriétaire de petite entreprise peut utiliser sa voiture à des fins personnelles et professionnelles.

Dans ce cas, la portion de miles utilisée à des fins professionnelles peut être déduite. Dans le cas des bureaux à domicile, les coûts associés à la partie de la maison qui est exclusivement utilisée pour les affaires sont généralement déductibles.

Charges non déductibles

Certaines dépenses engagées par une entreprise ne doivent pas être déclarées. Ces dépenses comprennent les pots-de-vin,  les  frais de lobbying, les pénalités, les amendes et les contributions versées aux partis politiques ou aux candidats.

Adblock
detector