Quelle est la règle du downtick-up sur le NYSE?

Pour garantir des marchés ordonnés, la Bourse de New York (NYSE) a un ensemble de restrictions qu’elle peut mettre en œuvre en cas de mouvements quotidiens importants, à la hausse ou à la baisse. Bon nombre de ces restrictions sont appliquées lorsque le marché subit un ralentissement important, bien qu’il y en ait une qui soit utilisée lors d’une reprise.

Communément appelée la downticklégère hausse test, le test d’arbitrage d’index est une restriction utilisée pour réduire le volume des transactions, étant donné que les métiers de gros volumes amplifient les fluctuations et sont potentiellement dangereux pour l’échange. Indépendamment du fait que le marché soit à la hausse ou à la baisse, cette restriction est appliquée chaque fois qu’il y a un mouvement quotidien de 170 points ou plus dans le Dow Jones Industrial Average.

Le principal objectif de cette règle (règle 80A sous le NYSE) était de réduire le nombre de transactions de programme se produisant au cours d’une séance de négociation. Cette règle exigeait que toutes les transactions de vente d’actions au sein du S&P 500 pendant un marché haussier soient marquées «vente plus»; il a également exigé que toutes les transactions d’achat pendant un marché baissier soient marquées «achat moins». En ayant toutes les transactions susceptibles d’affecter le marché spécialement marquées avant l’exécution, cette règle a mis fin à l’utilisation des transactions de programme, qui sont généralement d’un volume important. La règle 80A est également appelée «règle de collier» ou «test de tick d’arbitrage d’index» en plus de la règle d’augmentation / diminution.

À partir de novembre 2007, le NYSE a éliminé la règle 80A, ou la règle de la baisse des prix, dans le cadre du dépôt de règles SR-NYSE-2007-96.

Il ne faut pas confondre la règle downtick-up avec la règle de hausse, qui était une règle qui exigeait que chaque vente à découvert soit inscrite à un prix supérieur au tick précédent. La règle de la hausse a été éliminée par la Securities and Exchange Commission en juillet 2007, mais en mars 2009, une législation avait été adoptée pour tenter de la rétablir.