17 avril 2021 16:02

Coût d’absorption

Qu’est-ce que le coût d’absorption?

Le coût d’absorption, parfois appelé coût d’absorption complet, est une méthode de comptabilité de gestion permettant de saisir tous les coûts associés à la fabrication d’un produit particulier. Les coûts directs et indirects, tels que les matériaux directs, la main-d’œuvre directe, le loyer et l’assurance, sont comptabilisés selon cette méthode. Le coût d’absorption est exigé par les principes comptables généralement reconnus (PCGR) pour les rapports externes.

Points clés à retenir

  • Le coût d’absorption diffère du coût variable car il attribue des frais généraux fixes à chaque unité d’un produit fabriqué au cours de la période.
  • Les coûts d’absorption attribuent des frais généraux fixes à un produit, qu’il ait été vendu ou non au cours de la période.
  • Ce type de calcul des coûts signifie qu’un coût plus élevé est inclus dans l’inventaire final, qui est reporté dans la période suivante en tant qu’actif du bilan.
  • Étant donné que plus de dépenses sont incluses dans l’inventaire final, les dépenses du compte de résultat sont plus faibles lors de l’utilisation du coût d’absorption.

Comprendre le coût d’absorption

Le coût d’absorption, également appelé coût complet, comprend tout ce qui constitue un coût direct de production d’un bien dans sa base de coûts. Le coût d’absorption comprend également les frais généraux fixes faisant partie des coûts du produit. Certains des coûts associés à la fabrication d’un produit comprennent les salaires des travailleurs qui travaillent physiquement sur le produit; les matières premières utilisées dans la fabrication du produit; et tous les frais généraux, tels que tous les coûts des services publics, utilisés dans la production. Contrairement à la méthode du coût variable, chaque dépense est affectée aux produits manufacturés, qu’ils soient vendus ou non à la fin de la période.



  • Le coût d’absorption signifie que les stocks de clôture du bilan sont plus élevés, mais que les dépenses du compte de résultat sont plus faibles.

Coût d’absorption vs coût variable

Les différences entre les coûts d’absorption et les coûts variables résident dans le traitement des frais généraux fixes. Le coût d’absorption répartit les frais généraux fixes sur toutes les unités produites pour la période. Le coût variable, en revanche, regroupe tous les frais généraux fixes et présente les dépenses comme un élément distinct du coût des biens vendus ou encore disponibles à la vente.

Le coût variable ne détermine pas le coût unitaire des frais généraux fixes, contrairement au coût d’absorption. Le calcul des coûts variables produira un poste de dépenses forfaitaires pour les frais généraux fixes lors du calcul du bénéfice net sur le compte de résultat. Parallèlement, le coût d’absorption entraînera deux catégories de frais généraux fixes: ceux attribuables au coût des marchandises vendues et ceux attribuables aux stocks.

Avantages et inconvénients du coût de l’absorption

Les actifs, tels que les stocks, restent dans le bilan de l’entité à la fin de la période. Étant donné que le coût d’absorption affecte les frais généraux fixes à la fois au coût des marchandises vendues et aux stocks, les coûts associés aux articles encore en stock de clôture ne seront pas pris en compte dans les dépenses du compte de résultat de la période en cours. Les coûts d’absorption reflètent davantage de coûts fixes attribuables à la fin des stocks.

Le coût d’absorption garantit une comptabilisation plus précise de l’inventaire final, car les dépenses associées à cet inventaire sont liées au coût total de l’inventaire encore disponible. En outre, davantage de dépenses sont comptabilisées dans les produits invendus, ce qui réduit les dépenses réelles déclarées dans la période en cours dans le compte de résultat. Cela se traduit par un calcul du revenu net plus élevé par rapport aux calculs des coûts variables.

Étant donné que le coût d’absorption inclut les frais généraux fixes dans le coût de ses produits, il est défavorable par rapport au coût variable lorsque la direction prend des décisions internes de tarification différentielle. En effet, les coûts variables n’incluront que les coûts supplémentaires de production de la prochaine unité incrémentielle d’un produit.

De plus, l’utilisation du coût d’absorption génère une situation unique dans laquelle la simple fabrication d’un plus grand nombre d’articles invendus à la fin de la période augmentera le bénéfice net. Étant donné que les coûts fixes sont répartis sur toutes les unités fabriquées, le coût fixe unitaire diminuera à mesure que davantage d’articles seront produits. Par conséquent, à mesure que la production augmente, le revenu net augmente naturellement parce que la part des coûts fixes du coût des biens vendus diminuera.

Fait rapide

Le coût d’absorption entraîne un bénéfice net plus élevé que le coût variable.

Exemple de coût d’absorption

Supposons que ABC Company crée des widgets. Au mois de janvier, ils fabriquent 10 000 widgets, dont 8 000 sont vendus en janvier et 2 000 sont toujours en inventaire en fin de mois. Chaque widget utilise 5 $ de main-d’œuvre et de matériaux directement attribuables à l’article. De plus, 20 000 $ de frais généraux fixes sont associés chaque mois à l’installation de production. Selon la méthode des coûts d’absorption, l’entreprise attribuera 2 $ supplémentaires à chaque widget pour les frais généraux fixes (20 000 $ au total / 10 000 widgets produits au cours du mois).

Le coût d’absorption par unité est de 7 $ (5 $ de main-d’œuvre et de matériaux + 2 $ de frais généraux fixes). Depuis que 8 000 widgets ont été vendus, le coût total des marchandises vendues est de 56 000 $ (7 $ de coût total par unité * 8 000 widgets vendus). L’inventaire final comprendra 14 000 $ de widgets (coût total de 7 $ par unité * 2 000 widgets toujours en inventaire final).

Questions fréquemment posées

Quelle est la différence entre les coûts variables et les coûts d’absorption?

Les différences entre les coûts d’absorption et les coûts variables résident dans le traitement des frais généraux fixes. Les coûts d’absorption répartissent les frais généraux fixes sur toutes les unités produites pour la période. Le coût variable, en revanche, regroupe tous les frais généraux fixes et présente les dépenses comme un élément distinct du coût des biens vendus ou encore disponibles à la vente. En d’autres termes, le calcul des coûts variables produira un poste de dépense forfaitaire pour les frais généraux fixes lors du calcul du bénéfice net, tandis que le coût d’absorption entraînera deux catégories de frais généraux fixes – ceux attribuables au coût des marchandises vendues et ceux attribuables aux stocks.

Quels sont les avantages du coût d’absorption?

Le principal avantage du coût d’absorption est qu’il est conforme aux principes comptables généralement reconnus (PCGR) exigés par l’IRS. En outre, il prend en compte tous les coûts de production (y compris les coûts fixes), pas seulement les coûts directs, et suit plus précisément les bénéfices au cours d’une période comptable.

Quels sont les inconvénients du coût d’absorption?

Le principal inconvénient du coût d’absorption est qu’il peut gonfler la rentabilité d’une entreprise au cours d’une période comptable donnée, car tous les coûts fixes ne sont pas déduits des revenus à moins que tous les produits manufacturés de l’entreprise ne soient vendus. De plus, il n’est pas utile pour l’analyse conçue pour améliorer l’efficacité opérationnelle et financière, ou pour comparer des gammes de produits.

 

Adblock
detector