17 avril 2021 19:40

Contrarian

Qu’est-ce qu’un contrarian?

L’investissement à contre-courant est un style d’investissement  dans lequel les investisseurs vont délibérément à l’encontre des tendances dominantes du marché en vendant lorsque d’autres achètent et en achetant lorsque la plupart des investisseurs vendent.

Les investisseurs à contre-courant pensent que les gens qui disent que le marché augmente ne le font que lorsqu’ils sont pleinement investis et n’ont plus de pouvoir d’achat. À ce stade, le marché est à son apogée. Ainsi, lorsque les gens prévoient un ralentissement, ils se sont déjà vendus et le marché ne peut augmenter qu’à ce stade.

Points clés à retenir

  • L’investissement à contre-courant est une stratégie d’investissement qui consiste à se heurter aux tendances existantes du marché pour générer des profits.
  • L’idée est que les marchés sont soumis à un comportement de troupeau augmenté par la peur et la cupidité, ce qui rend les marchés périodiquement surévalués et sous-évalués.
  • Être contrariant peut être gratifiant, mais c’est souvent une stratégie risquée qui peut prendre beaucoup de temps avant de porter ses fruits.

Comprendre la stratégie contrarienne

L’investissement à contre-courant est, comme son nom l’indique, une stratégie qui consiste à aller à contre-courant du sentiment des investisseurs à un moment donné. Les principes de l’investissement à contre-courant peuvent être appliqués à des actions individuelles, à une industrie dans son ensemble ou même à des marchés entiers. Un investisseur à contre-courant entre sur le marché lorsque d’autres se sentent négatifs à ce sujet. Le contrarian estime que la valeur du marché ou de l’action est inférieure à sa valeur intrinsèque et représente donc une opportunité. Essentiellement, une abondance de pessimisme parmi les autres investisseurs a poussé le prix de l’action en dessous de ce qu’il devrait être, et l’investisseur à contre-courant l’achètera avant que le sentiment général ne revienne et que le prix des actions ne rebondisse.

Selon David Dreman, investisseur à contre-courant et auteur de Contrarian Investment Strategies: The Next Generation, les investisseurs réagissent de manière excessive aux nouvelles et au surestimation des actions «chaudes» et sous-estiment les bénéfices des actions en difficulté. Cette réaction excessive se traduit par un mouvement limité des prix à la hausse et de fortes baisses pour les actions «chaudes» et laisse la possibilité à l’investisseur à contre-courant de choisir des actions sous-évaluées.

Les investisseurs contraires ciblent souvent les actions en difficulté, puis les vendent une fois que le cours de l’action s’est rétabli et que d’autres investisseurs commencent également à cibler l’entreprise. L’investissement à contre-courant est construit autour de l’idée que l’ instinct de troupeau  qui peut prendre le contrôle de la direction du marché ne constitue pas une bonne stratégie d’investissement. Cependant, ce sentiment peut conduire à rater des gains si le sentiment haussier général sur les marchés se révèle vrai, conduisant à des gains de marché alors même que les contrariens ont déjà vendu leurs positions. De même, une action sous-évaluée ciblée par les contraires comme opportunité d’investissement peut rester sous-évaluée si le sentiment du marché reste baissier.

Investissement à contre-courant vs investissement de valeur

L’investissement à contre-courant est similaire à l’ investissement de valeur parce que les investisseurs de valeur et à contre-courant recherchent des actions dont le cours de l’action est inférieur à la valeur intrinsèque de l’entreprise. Les investisseurs axés sur la valeur pensent généralement que le marché réagit de manière excessive aux bonnes et aux mauvaises nouvelles, de sorte qu’ils pensent que les fluctuations des cours des actions à court terme ne correspondent pas aux fondamentaux à long terme d’une entreprise.

De nombreux investisseurs de valeur estiment qu’il existe une ligne fine entre l’investissement de valeur et l’investissement à contre-courant, puisque les deux stratégies recherchent des titres sous-évalués pour générer un profit en fonction de leur lecture du sentiment actuel du marché.

Exemples d’investisseurs à contre-courant

L’exemple le plus marquant d’un investisseur à contre-courant est conseillé aux investisseurs d’acheter des actions américaines. À titre d’exemple, il a acheté des actions pour des sociétés américaines, dont la banque d’investissement Goldman Sachs Group, Inc. ( S&P 500 a augmenté de 130% et l’action de Goldman a bondi d’environ 196%.

Michael Burry, un neurologue devenu propriétaire de fonds spéculatifs basé en Californie, est un autre exemple d’investisseur à contre-courant. Grâce à ses recherches en 2005, Burry a déterminé que le marché des subprimes était mal évalué et surchauffé. Son fonds spéculatif Scion Capital a court-circuité les parties les plus risquées du marché des prêts hypothécaires à risque et en a profité. Son histoire a été écrite dans un livre, The Big Short, de Michael Lewis et a été transformée en un film du même nom.

Adblock
detector