Billet du Trésor à 10 ans

Qu’est-ce qu’un billet du Trésor à 10 ans?

Le bon du Trésor à 10 ans est un titre de créance émis par le gouvernement des États-Unis avec une échéance de 10 ans lors de l’émission initiale. Un bon du Trésor à 10 ans paie des intérêts à un taux fixe une fois tous les six mois et paie la valeur nominale au détenteur à l’échéance. Le gouvernement américain se finance partiellement en émettant des bons du Trésor à 10 ans.

Comprendre les bons du Trésor à 10 ans

Le gouvernement américain émet trois types différents de titres de créance aux investisseurs qui sont définis par la durée de l’échéance, afin de financer ses obligations: les bons du Trésor, les bons du Trésor et les bons du Trésor. Les bons du Trésor (bons du Trésor) ont les échéances les plus courtes, avec des durées ne dépassant pas un an. Le Trésor propose des bons du Trésor avec des échéances de quatre, huit, 13, 26 et 52 semaines.

Ce qui rend les bons du Trésor uniques par rapport aux bons du Trésor ou aux bons du Trésor, c’est qu’ils sont émis avec des escomptes au pair et ne paient aucun paiement de coupon. Les investisseurs ne reçoivent que la valeur nominale des bons du Trésor à l’échéance, ce qui en fait des obligations à coupon zéro.

Conditions et suivi

Les bons du Trésor (T-notes) sont offerts jusqu’à 10 ans, ce qui fait du T-note de 10 ans celui qui a la plus longue échéance. Les autres durées de maturité des billets T sont de deux, trois, cinq et sept ans. Les bons du Trésor à 10 ans et les billets à échéance plus courte paient des paiements de coupon semestriels et ne sont pas des titres de créance à coupon zéro. Le T-note à 10 ans est l’instrument de dette publique le plus largement suivi dans le domaine de la finance, et son rendement est souvent utilisé comme référence pour d’autres taux d’intérêt, tels que les taux hypothécaires. Les bons du Trésor (bons du Trésor), comme les bons du Trésor, paient des paiements de coupon semestriels, mais sont émis en 30 ans.

Vous trouverez ci-dessous un graphique du rendement du Trésor à 10 ans de mars 2019 à mars 2020. Au cours de cette période d’un an, le rendement a régulièrement baissé avec les attentes selon lesquelles la Réserve fédérale maintiendrait des taux d’intérêt bas et pourrait réduire davantage les taux. Fin février 2020, le rendement a commencé à accélérer sa baisse alors que les inquiétudes concernant l’impact économique de la pandémie de coronavirus commençaient à augmenter fortement. Lorsque la Fed a pris des mesures d’urgence pour réduire les taux de 50 points de base début mars, la baisse du taux à 10 ans s’est encore accélérée, passant sous le niveau psychologiquement important de 1,00% pour un nouveau plus bas record. À partir de là, le rendement a chuté jusqu’à un creux de 0,36% avant de rebondir.

Les avantages d’investir dans des bons du Trésor

Un avantage d’investir dans des bons du Trésor à 10 ans et d’autres titres du gouvernement fédéral est que les paiements d’intérêts sont exonérés d’ impôts sur le revenu des États et locaux. Cependant, ils sont toujours imposables au niveau fédéral. Le Trésor américain vend des bons du Trésor à 10 ans et des billets de maturité plus courte, ainsi que des bons du Trésor et des obligations, directement via le site Web TreasuryDirect via des appels d’offres concurrentiels ou non, avec un achat minimum de 100 $ et par incréments de 100 $. Ils peuvent également être achetés indirectement via une banque ou un courtier.

Les investisseurs peuvent choisir de conserver les bons du Trésor jusqu’à leur échéance ou de les vendre tôt sur le marché secondaire. Il n’y a pas de durée minimale de propriété. Bien que le Trésor émette de nouveaux T-notes de maturités plus courtes chaque mois, les nouveaux T-notes à 10 ans ne sont émis qu’en février, mai, août et novembre (les mois d’origination), avec des réouvertures dans les mois an. Les réouvertures sont des bons du Trésor à 10 ans émis avec les mêmes dates d’échéance et les mêmes taux d’intérêt que les titres correspondant aux mois d’origination. Tous les billets en T sont émis par voie électronique, ce qui signifie que les investisseurs ne détiennent pas de papier réel reflétant les titres, comme les actions.