L’importance de la valeur temps dans le trading d’options

La plupart des investisseurs et des traders novices sur les marchés d’options préfèrent acheter des call et des put en raison de leur risque limité et de leur potentiel de profit illimité. L’achat de Put ou Call est généralement un moyen pour les investisseurs et les traders de spéculer avec seulement une fraction de leur capital. Mais ces acheteurs d’options simples manquent de nombreuses des meilleures caractéristiques des options sur actions et sur matières premières, telles que la possibilité de transformer la décroissance de la valeur temps (la réduction de la valeur d’un contrat d’options lorsqu’il atteint sa date d’expiration) en bénéfices potentiels.

Lors de l’établissement d’une position, les vendeurs d’options perçoivent des primes de valeur temps payées par les acheteurs d’options. Plutôt que de perdre à cause de la décroissance du temps, le vendeur d’options peut bénéficier du passage du temps, et la décroissance de la valeur temps devient de l’argent en banque même si l’actif sous-jacent est stationnaire.

Avant d’expliquer l’importance de la valeur temps par rapport à la tarification des options, cet article examine en détail le phénomène de la valeur temps et de la décroissance de la valeur temps. Nous allons d’abord examiner quelques concepts d’options de base qui s’appliquent au concept de valeur temporelle.

Options et prix d’exercice

Selon la position de l’actif sous-jacent par rapport au prix d’exercice de l’option, l’option peut être entrée, sortie ou à la monnaie. À la monnaie signifie que le prix d’ exercice de l’option est égal au prix actuel de l’action ou de la marchandise sous-jacente.1 Lorsque le prix d’une marchandise ou d’une action est le même que le prix d’exercice (également appelé prix d’exercice), il a une valeur intrinsèque nulle, mais il a également le niveau maximal de valeur temps par rapport à celui de toutes les autres options prix d’exercice pour le même mois. Le tableau ci-dessous fournit un tableau des positions possibles de l’actif sous-jacent par rapport au prix d’exercice d’une option.

Ce tableau montre que lorsqu’une option de vente est dans la monnaie, le prix sous-jacent est inférieur au prix d’exercice de l’option. Pour une option d’achat, dans la monnaie signifie que le prix sous-jacent est supérieur au prix d’exercice de l’option. Par exemple, si nous avons un call S&P 500 avec un prix d’exercice de 1100 (un exemple que nous utiliserons pour illustrer la valeur temps ci-dessous), et si l’indice boursier sous-jacent à l’expiration ferme à 1150, l’option aura expiré 50 points dans l’argent (1150 – 1100 = 50).

Dans le cas d’une option de vente au même prix d’exercice de 1100 et de l’actif sous-jacent à 1050, l’option à l’expiration serait également de 50 points dans la monnaie (1.100 – 1.050 = 50). Pour les options hors du cours, l’inverse s’applique. Autrement dit, pour être hors de l’argent, le prix d’exercice de l’option de vente serait inférieur au prix sous-jacent et le prix d’exercice de l’appel serait supérieur au prix sous-jacent. Enfin, les options de vente et d’achat seraient à la monnaie lorsque l’actif sous-jacent expire au prix d’exercice. Bien que nous parlions ici de la position de l’option à l’expiration, les mêmes règles s’appliquent à tout moment avant l’expiration des options.

La valeur temporelle de l’argent

En gardant ces relations de base à l’esprit, nous examinons de plus près la valeur temporelle et le taux de décroissance de la valeur temps (représenté par thêta, de l’alphabet grec). Si l’on ignore la volatilité, pour l’instant, la composante valeur temps d’une option, également appelée valeur extrinsèque, est fonction de deux variables: (1) le temps restant jusqu’à l’expiration et (2) la proximité du prix d’exercice de l’option à l’argent. Toutes les autres choses restant les mêmes (ou aucun changement dans l’actif sous-jacent et les niveaux de volatilité), plus le délai d’expiration est long, plus l’option aura de valeur sous forme de valeur temps.

Mais ce niveau est également affecté par la proximité de l’option avec l’argent. Par exemple, deux options d’achat avec la même expiration du mois civil (les deux ayant le même temps restant dans la durée du contrat) mais des prix d’exercice différents auront différents niveaux de valeur extrinsèque (valeur temps). C’est parce que l’un sera plus proche de l’argent que l’autre.

Le tableau ci-dessous illustre ce concept et indique quand la valeur temps serait plus ou moins élevée et s’il y aura une valeur intrinsèque (qui survient lorsque l’option entre dans la monnaie) dans le prix de l’option. Comme l’indique le tableau, les options en profondeur dans la monnaie et les options en profondeur hors de la monnaie ont peu de valeur temps. La valeur intrinsèque augmente au fur et à mesure que l’option devient d’argent. Et les options à la monnaie ont le niveau maximal de valeur temps mais pas de valeur intrinsèque. La valeur temps est à son plus haut niveau lorsqu’une option est à la monnaie, car le potentiel de la valeur intrinsèque de commencer à augmenter est le plus grand à ce stade.

Décroissance de la valeur temps

Dans la figure ci-dessous, nous simulons la décroissance de la valeur temps à l’aide de trois options d’achat S&P 500 à la monnaie, toutes avec les mêmes grèves mais des dates d’expiration de contrat différentes. Cela devrait rendre les concepts ci-dessus plus tangibles. À travers cette présentation, nous émettons l’hypothèse (pour simplifier) ​​que les niveaux de volatilité implicite restent inchangés et que l’actif sous-jacent est stationnaire. Cela nous aide à isoler le comportement de la valeur temporelle. L’importance de la valeur temps et de la décroissance de la valeur temps devrait donc devenir beaucoup plus claire.

En prenant notre série d’options d’achat S&P 500, toutes avec un prix d’exercice au cours de 1 100, nous pouvons simuler l’influence de la valeur temps sur le prix d’une option. Supposons que la date soit le 8 février. Si nous comparons les prix de chaque option à un moment donné, chacun avec des dates d’expiration différentes (février, mars et avril), le phénomène de décroissance de la valeur temps devient évident. Nous pouvons voir comment le passage du temps modifie la valeur des options.

La figure ci-dessous illustre la prime de ces options d’achat au cours du S&P 500 avec les mêmes grèves. Avec l’actif sous-jacent stationnaire, l’option d’achat de février a cinq jours restants jusqu’à l’expiration, l’option d’achat de mars a 33 jours restants et l’option d’achat d’avril a 68 jours restants.

Comme le montre la figure ci-dessous, la prime la plus élevée se situe à l’intervalle de 68 jours (rappelez-vous que les prix sont à partir du 8 février), diminuant à partir de là à mesure que nous passons aux options plus proches de l’expiration (33 jours et cinq jours). Encore une fois, nous prenons simplement différents prix à un moment donné pour une grève à l’option (1100) et nous les comparons. Le moins de jours restants se traduit par une valeur de temps moindre. Comme vous pouvez le voir, la prime d’option passe de 38,90 $ à 25,70 $ lorsque nous passons de la grève de 68 jours à la grève qui n’est que de 33 jours.

Le prochain niveau de la prime, une baisse de 14,7 points à 11 $, reflète seulement cinq jours restants avant l’expiration pour cette option particulière. Au cours des cinq derniers jours de cette option, si elle reste hors de la monnaie (l’indice boursier S&P 500 en dessous de 1100 à l’expiration), la valeur de l’option tombera à zéro, et cela aura lieu dans cinq jours seulement. Chaque point vaut 250 $ sur une option S&P 500.

Une dynamique importante de la décroissance de la valeur temps est que le taux n’est pas constant.À l’approche de l’expiration, le taux de décroissance de la valeur temps (thêta) augmente (non illustré ici). Cela signifie que le montant de la prime de temps qui disparaît du prix de l’option par jour est plus élevé chaque jour qui passe.

Le concept est examiné d’une autre manière dans la figure ci-dessous: Le nombre de jours requis pour une baisse de 1 $ (1 point) de la prime sur l’option diminuera à mesure que l’expiration approche.

Cela montre qu’à 68 jours restants avant l’expiration, une baisse de 1 $ de la prime prend 1,75 jour. Mais à seulement 33 jours restants avant l’expiration, le temps requis pour une perte de 1 $ de prime est tombé à 1,28 jour. Au cours du dernier mois de la vie d’une option, le thêta augmente fortement et les jours nécessaires à une baisse de 1 point de la prime diminuent rapidement.

À cinq jours restants avant l’expiration, l’option perd 1 point en un peu moins d’une demi-journée (0,45 jour). Si nous regardons à nouveau le chiffre de la décroissance de la valeur temporelle, à cinq jours restants avant l’expiration, cette option d’achat S&P 500 à la monnaie a 11 points de prime. Cela signifie que la prime diminuera d’environ 2,2 points par jour. Bien sûr, le taux augmente encore plus au dernier jour de négociation, ce que nous ne montrons pas ici.

La ligne de fond

Bien qu’il existe d’autres dimensions de tarification (telles que le delta, le gamma et la volatilité implicite), un examen de la décroissance de la valeur temps est utile pour comprendre comment les options sont tarifées.